Catégories
Sujets de Société

50% des français ne pensent pas partir avant 2021 et réserveront sûrement à la dernière minute…

Même si beaucoup voient en l’été une possibilité de se ressourcer après cette difficile période de confinement, la pandémie de Covid-19 a bousculé les intentions de départ des Français. En effet, en plus des personnes qui ont annulé leurs vacances par précaution, l’étude met en lumière le fait que 22% des répondants ne comptent pas partir en vacances cet été. Si ce chiffre n’est pas si différent de l’année dernière où seulement 69% des Français avaient l’intention de voyager, il est à noter que l’horizon reste flou : 50% des Français ne pensent pas partir avant 2021 ou ne savent pas quand ils partiront la prochaine fois.

De vraies incertitudes pour nombre de consommateurs déjà cet été

Alors que juillet vient de s’achever, la crise sanitaire que nous connaissons engendre des incertitudes toujours multiples sur l’organisation des congés estivaux. D’après une étude HomeExchange et Happydemics, si 27% des Français sont déjà partis en vacances ou ont déjà finalisé leurs réservations pour cet été, 23% d’entre eux les ont annulées pour éviter de prendre des risques. D’autres Français avaient l’ambition de partir mais n’ont simplement pas eu le choix, 10% d’entre eux ayant été contraints d’annuler à cause des restrictions de circulation et des mesures sanitaires. Pour beaucoup d’entre eux, la situation va décaler leurs projections de départ : parmi ces répondants, 50% pensent partir pendant l’été indien, à l’automne ou à la Toussaint.

Les vacanciers attendent la dernière minute pour voyager

Beaucoup de vacanciers attendent la dernière minute pour passer le cap de la réservation. En effet, seulement 2% de ceux qui souhaitent partir en vacances pensent qu’il est trop tard pour trouver un hébergement. De plus, parmi les répondants qui partiront en août et en septembre, 19% ont indiqué qu’ils s’organiseront à la dernière minute. Les Français ont également tendance à vouloir baisser leurs dépenses cette année, puisque 12% d’entre eux comptent partir en vacances cet été mais avec un budget réduit.

Happydemics team

Une étude réalisée par Happydemics pour HomeExchange

Les réponses, concernant cette étude, ont été collectées le 4 août 2020 auprès de 505 répondants de 35 à 55 ans, toutes les catégories socioprofessionnelles.

Fondée en 2015, la société française, Happydemics, s’intéresse à l’opinion des consommateurs pour adapter les offres commerciales et optimiser le ROI des campagnes publicitaires des marques. Après avoir développé une solution permettant d’analyser l’ensemble du parcours mobile d’un client pour épauler les entreprises dans leur stratégie marketing, la société française a déployé de nouvelles solutions au cours de ces derniers mois pour étendre son champ d’action. Parmi ses investisseurs, la société compte notamment Cédric Siré, le patron de Webedia, Antoine Le Conte, CEO de Cheerz, Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel ou Frédéric Mazzella, co-fondateur de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar.

A propos de HomeExchange

Leader mondial de l’échange de maisons, HomeExchange.com s’affirme comme la solution d’hébergement chaleureuse et authentique en permettant d’échanger sa maison pendant les vacances. Au cours des quatre dernières années, Emmanuel Arnaud, PDG et Charles-Edouard Girard, Président Exécutif, ont levé un total de 40 millions d’euros. Après avoir développé avec succès leur première entreprise, GuesttoGuest, Arnaud et Girard ont acquis Trampolinn, Itamos, HomeForHome, et Knok. En 2017, ils ont ajouté à leur portefeuille le pionnier américain HomeExchange, puis le canadien Echangedemaison, et début 2019 NightSwapping. L’année 2019 a marqué un tournant, lorsque ces communautés ont été réunies sous leur marque phare, HomeExchange. HomeExchange fait partie depuis septembre 2019 du Next 40. Le site présente plus de 400.000 maisons et appartements dans 187 pays.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.