Catégories
Ferroviaire Transport

SNCF : un appel à la grève indécent le 17 Septembre

S’il est nécessaire d’avoir des syndicats dans les entreprises ; on se demande qu’elles sont les motivations concrètes de la CGT Cheminots ? Difficilement acceptable dans une période aussi critique pour l’ensemble des entreprises, et celles du tourisme notamment.

Ne sont-ils pas trop gâtés à la SNCF ?

D’autres grandes entreprises, comme Air France ou Airbus, la SNCF va recevoir plusieurs milliards d’aides financières. Par ailleurs, les chemins de fer français voient réduire leur dette de 35 milliards d’euros. Il faut également savoir que les régions paient la SNCF 5,3 milliards d’euros pour des « ventes de prestations de services ferroviaires ». L’État débourse également 2,9 milliards d’euros pour la compensation du coût de tarifs sociaux, du déplacement de militaires et d’autres prestations comme les péages des trains de fret. Enfin, le groupe ferroviaire est aidé par les finances publiques dans ses investissements à hauteur de 42%. Selon un magistrat de Cour des Comptes, les subventions de l’État et des régions représentent 224 euros annuels par Français.

La relance du fret à la SNCF : utopie ?

Les différents plans de relance du secteur et sa libéralisation en 2006 n’ont pas réussi à enrayer son déclin. Les convois de fret, qui passent systématiquement après les voyageurs sont lents, ils sont pénalisés par les travaux sur le réseau, ils sont sacrifiés à la moindre grève… Sans parler des nuisances sonores, avec des matériels souvent vieux, circulant de nuit. Le premier ministre, Jean Castex, voudrait « un plan de reconquête ferroviaire ». Les spécialistes ont déjà chiffré cette ambition à 16 milliards d’euros ( https://www.lantenne.com/Le-fret-ferroviaire-attend-son-nouveau-plan-de-relance_a53214.html). Tout ce cinéma pour se donner une bonne conscience écologique.

Bus électrique avec ou sans chauffeur

La relance des petites lignes et pourquoi pas des bus électriques ?

Cette volonté est louable mais vouée à l’échec. Une partie du déficit actuel de la SNCF provenait de la circulation de trains sur de petites lignes. Très souvent, on constatait que ces trains n’étaient pas pleins… voire vides. Dans une période, où on peut mettre à disposition des bus électrique avec ou sans chauffeur ; on peut se poser quelques questions !

Les trains de nuit pour les nostalgique

Encore une histoire à faire hurler les gestionnaires. Cela peut faire plaisir à des nostalgiques des couchettes ou des wagons-lits. Mais la SNCF sait déjà que cette mesure va engendrer des pertes. Qu’on prévoit des trains de nuit pour parcourir l’Europe. Pourquoi pas ? Mais un trajet de nuit en France parait encore une utopie.

A la fin de l’année 2020, le rail s’ouvre à la concurrence

Les régions ont déjà pu lancer, dès le mardi 3 décembre 2019, lancer des appels d’offres pour des lignes TER. Sur les lignes à grande vitesse, la concurrence est dite « en accès libre ». Un an à l’avance, l’entreprise candidate demande à SNCF Réseau quels créneaux horaires sont disponibles. Il va falloir un sacré courage politique que la SNCF devienne une entreprise privée et pourtant, c’est ce qui doit être prévu d’ici quelques années.

Les compagnies de chemins de fer européennes sont déjà là

Arriva, la filiale de Deutsche Bahn, lorgne sur des lignes vers Cologne et Francfort. Elle sera sûrement présente dans des appels d’offres locaux. Fin 2019, Trenitalia annonçait son arrivée prochaine sur le marché français, dans un but de concurrencer la SNCF sur l’axe Paris-Lyon. L’idée de Trenitalia est de commercialiser deux allers-retours quotidiens entre Paris-Gare-de-Lyon et Milan à partir de juin 2020. La pandémie va retarder ce plan, mais il est certain que la concurrence arrive en France.

Retarder la transformation de la SNCF en une entreprise privée est une erreur. Vouloir donner des gages aux écologistes en apportant des solutions vieillottes est une absurdité.

Les petites et moyennes entreprises qui ont des difficultés à joindre les deux bouts actuellement devraient se révolter devant ce grand gâchis.

fb-share-icon Tweet

2 réponses sur « SNCF : un appel à la grève indécent le 17 Septembre »

Et c’est d’autant plus indécent quand on constate les défaillances pour ne pas dire les carences encore dans “l’incident” du TGV Hendaye/Paris…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *