Catégories
Événement Sanitaire

Pourvu qu’il ait raison

Bill Gates était au micro de RTL, mardi 15 septembre. Il semblait plutôt confiant pour 2021. Il s’est engagé au travers sa Fondation Bill-et-Melinda-Gates dans la lutte, notamment, contre le Covid19.

Il croit qu’un vaccin sera disponible rapidement

Comme le confirme le journal « Le Figaro » : « Le fondateur de Microsoft a toutefois bon espoir que des traitements arrivent très rapidement, avec notamment un vaccin pour le début de l’année prochaine. Bill Gates a indiqué : « En 2021, on aura pu surmonter la maladie au moins dans les pays riches. Il existe un certain nombre de vaccins en cours de réalisation et certains d’entre eux se révéleront efficaces. C’est rare d’avoir les 5 grands laboratoires pharmaceutiques qui travaillent en même temps sur un même vaccin »

Il espère que le monde entier profitera de ces vaccins

Bill Gates souhaite que « le vaccin soit pour tous, pas que pour les pays riches ». « Emmanuel Macron a dit que la France allait faire preuve de générosité face à la crise mondiale, il faut que ce soit fait à l’échelle de la planète », a-t-il ajouté.

On était mal préparé

Il est clair que tout le monde a pu voir la carence des services de l’état dans l’impréparation de cette pandémie : manque de masques, manque de médicaments, manque de matériels… Bill Gates indique : « C’est une tragédie, c’est vraiment regrettable qu’on n’ait pas pu préparer cette épidémie. Tout le monde se dépêche maintenant pour mettre en circulation des vaccins, mais on aurait pu être beaucoup mieux préparés. »

Bill Gates alerte sur le fait que moins de personnes se font vacciner

Il a présenté dans les grandes lignes les objectifs de sa Fondation, le suivi chiffré de son travail pour la santé dans les pays en développement. « Depuis des années, le taux de mortalité infantile et la malnutrition diminuaient » dans les pays pauvres, a-t-il expliqué. Mais cette année, « la perturbation de l’économie, du système de santé et d’éducation » de ces pays a provoqué « des dégâts bien pires que l’épidémie elle-même », a-t-il ajouté, prenant pour exemple le continent africain. « En Afrique, il y a moins de gens qui se font vacciner contre la pneumonie, la diarrhée ou la rougeole, et ces maladies gagnent du terrain cette année ». Selon ses données, le taux de vaccination en Afrique est passé de 81 % à 74% cette année et « tous les progrès des 25 dernières années ont été effacés ».

Dans tous les cas, le vaccin pour se protéger du Covid19 permettra une vraie reprise du tourisme internationale! Nous l’attendons avec impatience!

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *