Catégories
Tour-Opérateurs - Distributeurs Agences Pros du tourisme

Les réseaux de distribution en Espagne renforcent leurs relations !

L’effondrement général des ventes oblige les grands distributeurs de produits touristiques à se consolider et encourage les alliances de toute nature pour améliorer les résultats. Initialement, les agences de Globalia devaient fusionner avec le groupe Barceló. Désormais, le groupe Barceló et El Corte Inglés discutent des opportunités !

Globalia et Barceló ont interrompu l’opération de fusion initiale

Les deux entreprises devaient fusionner leurs divisions de voyage pour créer un géant du tourisme en Espagne, dans lequel chacun des deux groupes devait détenir 50% de la nouvelle société fusionnée. Le 3 avril dernier, les deux entreprises ont présenté un nouvel accord de fusion pour leurs divisions de voyages, mais de manière à ce que Barceló détienne une position majoritaire.

Groupe Barcelo

La crise des coronavirus modifie bien des règles

Globalia a dû mettre en chômage partiel 16 000 salariés de toutes ses sociétés, dont Air Europa, Halcón Viajes, Viajes Ecuador et Travelplan. De son côté, le groupe Barceló a fait de même à la quasi-totalité des 33 000 salariés qu’il emploie dans le monde, tant sa division hôtelière que Ávoris Reinventing Travel (Travel Brand, Catai, Rhodasol, Bedtoyou, BCD Travels et BCD Meetings & Events), qui compte plus de 700 agences.

Groupe Globalia

Cette fusion aurait créé l’un des premiers groupes de distribution voyage en Espagne

La création d’une nouvelle société, détenue à 50% par chacun des groupes, avec 1500 points de vente, un chiffre d’affaires de 2 675 millions d’euros, et plus de 6 000 employés, en ferait la plus grande entreprise du secteur en Espagne, devant El Corte Inglés Viajes, qui réalise un chiffre d’affaires d’environ 2 700 millions d’euros. Les deux groupes ont convenu de se revoir en 2021.

Une nouvelle alliance entre Barceló et El Corte Inglés

Viajes El Corte Inglés et Ávoris (Barceló) sont en négociations pour faire naître une nouvelle alliance. La fusion avec Globalia n’est pas abandonnée pour autant. L’objectif est de survivre à la plus grande crise que le tourisme est entrain de vivre. Les banques vont d’ailleurs inciter les différentes entreprises à fusionner pour des gains de productivité et arriver à avoir un des leaders européens.

Nous attendons de voir ce qui se passera en France. Il est bien possible que nous assistions également à des mouvements auxquels personne n’aurait pu croire avant cette grave crise.

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Les réseaux de distribution en Espagne renforcent leurs relations ! »

En période « normale » souvent fusion crée confusion…L’attente de jours meilleurs pour faire des alliances est je crois une sage décision…
L’idée est bonne et pourrait être exploitée en FRANCE…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *