Catégories
Asie Destination

Indonésie : Des manifestations violentes à Jakarta

La pandémie de coronavirus a frappé le pays plus durement que tout autre, dans la région, infectant plus de 320 000 personnes et provoquant environ six millions de chômeurs, en plus des sept millions déjà au chômage. Le gouvernement s’attend à ce que l’économie se contracte cette année pour la première fois depuis l’ère Suharto. La nouvelle loi de déréglementation est largement contestée par les travailleurs.

Le gouvernement veut créer des emplois mais elle fait craindre le pire sur l’environnement

Bahlil Lahadalia, le chef du Conseil de coordination des investissements du gouvernement, a déclaré que la nouvelle loi faciliterait la tâche des demandeurs d’emploi, y compris trois millions de personnes supplémentaires qui entrent sur le marché du travail chaque année. Cette loi est contestée par les travailleurs.

Une loi remise en question par les écologistes

Les écologistes disent qu’elle exemptera de nombreux projets de l’examen environnemental. Il faut bien reconnaitre que la protection sur l’environnement en Indonésie est un vain mot. On constate depuis des années les feux dans des forêts tropicales pour permettre les plantations d’arbres pour l’huile de palme. Les fabricants de papiers sont également visés comme les mines de charbon. Cette loi risque d’amplifier le phénomène.

Plusieurs jours avec de grandes manifestations … réprimées

La police indonésienne aurait arrêté 400 personnes lors de manifestations dans la capitale Jakarta contre la nouvelle loi controversée. Au moins 60 manifestants et six policiers ont été blessés lors de la manifestation près du palais présidentiel au cours du troisième jour d’une grève nationale et de manifestations dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

Des vidéos impressionnantes

Des vidéos ont montré des manifestants en colère, jetant des pierres, pénétrant par effraction dans des bâtiments et mettant le feu près du palais national alors que la police déployait des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. La Croix-Rouge indonésienne a déclaré que certains manifestants souffraient de problèmes respiratoires après que la police ait tiré des gaz lacrymogènes.

Des manifestations dans d’autres villes

Des manifestations ont éclaté dans les grandes villes d’Indonésie après l’adoption de la loi à la Chambre des représentants lundi 5 Octobre. Les critiques disent que la nouvelle législation, connue localement sous le nom de « loi omnibus », supprime certains droits du travail, les droits des communautés autochtones et les protections environnementales. Ils se plaignent également du fait que la législation a été adoptée à la hâte par le Parlement sans consultation des syndicats.

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Indonésie : Des manifestations violentes à Jakarta »

Un pays qui vit depuis toujours sur un volcan, au propre comme au figuré,
Quelle tristesse !!!
J’espère pour ce magnifique pays des jours meilleurs , le plus tôt possible…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.