Catégories
Événement Sanitaire

Vaccin Covid : des annonces prématurées ?

L’annonce a fait grand bruit. Un vaccin développé par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech serait efficace à 90%, affirment lundi 9 novembre les deux sociétés pharmaceutiques. Il va falloir attendre un peu car ils en sont à la phase 3 des essais. C’est la dernière étape avant une demande d’homologation. Ensuite, cela risque d’être long … malheureusement !

Le vaccin serait prometteur

La protection des patients aurait été obtenue sept jours après la deuxième des deux doses et 28 jours après la première, selon les résultats préliminaires. Cependant, c’est uniquement avec les résultats des études de phase 3, où le vaccin est testé sur des personnes exposées au virus, que nous aurons plus de réponses.

Un premier résultat en Bourse !

Les actions des groupes les plus touchés par le Covid-19 sont les plus recherchées en Bourse. Air France-KLM bondit par exemple de plus de 30%, la foncière Klepierre de 34% (plus forte hausse du SBF120 à14 heures), tandis qu’Accor gagne plus de 20%. Il faut dire aussi que la victoire de Joe Biden a été une bonne nouvelle pour le monde de la finance. Les laboratoires qui sortiront les premiers le fameux vaccin auront la chance de voir leurs actions s’envolées!

Il faut y croire mais les incertitudes demeurent

La progression de la connaissance a été fabuleuse par rapport au temps de la recherche classique, mais il y a encore beaucoup d’incertitudes. Le problème, c’est que l’objectif des vaccins consiste à produire une réaction du système immunitaire qui aboutit à une protection contre une infection ultérieure. Donc si on connaît mal les mécanismes d’immunité, on est dans le flou. C’est ce que racontait Daniel Floret, vice-président de la commission technique des vaccinations de la HAS (Haute autorité de santé).

Pour l’administration française, ce ne sera que le début !

Daniel Floret précise qu’une fois qu’un vaccin sera disponible, le travail à la Haute autorité de santé, sera de dire qui doit être vacciné en priorité. « Nous avons déjà commencé à travailler sur ce sujet en imaginant plusieurs scénarios. Il faudra prendre en compte l’état de la pandémie et son évolution, l’efficacité du vaccin, l’acceptabilité, mais aussi des aspects éthiques, afin de déterminer qui doit être vacciné et dans quel ordre. En clair, quand les vaccins seront autorisés, ce ne sera que le début ».

Il va falloir être patient avant qu’on puisse recommencer à voyager normalement !

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *