Catégories
Nutrition Sujets de Société

Planète à emporter : le banh mi

Sixième chapitre de notre tour du monde street food sur les plats populaires à emporter en période de quarantaine. Voyage au Vietnam pour une rencontre rapprochée avec le banh mi, le sandwich qui est désormais toute une institution sur place et à l’étranger.

L’histoire de ce sandwich remonte au temps de l’Indochine française (entre 1887 et 1954), et on croit que le terme est dérivé de la prononciation de « pain de mie ». La baguette vietnamienne est plus petite que celle fabriquée en France ; par contre, elle est plus croustillante et sa mie plus dense, idéale pour être grillée au charbon de bois.

Le banh mi a trois garnitures de base que sont les crudités, la mayonnaise et le pâté. La version la plus courante est celle farcie de boulettes de viande ou de porc rôti, d’herbes fraîches et de légumes marinés. Il est généralement garni de quelques gouttes de sauce de soja et d’un assaisonnement à base de piment fort. Il associe ainsi le croquant des légumes, la viande et le goût épicé de l’Asie du Sud-Est, dans un pain typiquement occidental.

Les versions avec d’autres ingrédients incluent : le bánh mì thịt nướng farci avec des lamelles de porc grillé à la citronnelle (il existe aussi au bœuf et au poulet) ; le bánh mì trưng chien avec des œufs ; le bánh mì xíu mại qui est fait avec des boulettes de porc haché mitonnées dans de la sauce tomate ; le bánh mì thổ nhĩ kỳ avec de l’agneau grillé et la version végétarienne qui est le bánh mì chay.

C.A.T.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *