Catégories
Événement Politique

Birmanie : coup d’état militaire – arrestation d’Aung San Suu Kyi

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, et les ambassades occidentales en Birmanie ont exprimé de sérieuses inquiétudes quant à la possibilité d’une intervention de l’armée. Le pays a été dirigé par l’armée pendant 49 ans après un coup d’État de 1962.

Un porte-parole militaire a semé le trouble

Les tensions politiques se sont intensifiées cette semaine lorsqu’un porte-parole militaire a refusé d’exclure un coup d’État, quelques jours à peine avant la convocation d’un nouveau parlement. Il a averti que les forces armées pourraient « prendre des mesures » si ses plaintes concernant la fraude électorale n’étaient pas traitées.

Le parti d’Aung San Suu Kyi a été reconduit au pouvoir

Les allégations d’irrégularités répétées de l’armée lors des élections, dans lesquelles la NLD a remporté 83% des sièges, ont conduit à la confrontation la plus directe à ce jour entre le gouvernement civil et l’armée, qui a un accord de partage du pouvoir. La commission électorale du Myanmar a rejeté jeudi les allégations de fraude électorale de l’armée, affirmant qu’il n’y avait pas d’erreurs suffisamment importantes pour affecter la crédibilité du vote.

24 heures plus tard …

L’armée, connue localement sous le nom de Tatmadaw, a déclaré que les récentes remarques de son commandant en chef, le général en chef Min Aung Hlaing, au sujet de l’abolition de la constitution avaient été mal interprétées. « Le Tatmadaw protège la constitution de 2008 et agira conformément à la loi ». La constitution en Birmanie réserve 25% des sièges au parlement pour l’armée et le contrôle de trois ministères clés de l’administration d’Aung San Suu Kyi.

Dernières minutes ….

 » Le chef de facto du Myanmar, Aung San Suu Kyi, et d’autres personnalités du parti au pouvoir ont été arrêtés lors d’un raid tôt le matin, a déclaré lundi le porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie au pouvoir.

Cette décision intervient après des jours d’escalade de tension entre le gouvernement civil et la puissante armée qui a suscité la crainte d’un coup d’État à la suite d’une élection que l’armée qualifie de frauduleuse ».

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Birmanie : coup d’état militaire – arrestation d’Aung San Suu Kyi »

Meme si the Lady avait perdu son aura depuis qu’elle était en poste et qu’elle avait déçu tous ceux qui l’avaient soutenue, c’est tres triste.. C’est la preuve qu’elle n’a jamais eu les coudées franches ni pour appliquer un semblant de démocratie par rapport aux militaires ni un peu d’humanité par rapport aux integristes Bouddhistes dans le traitement du problème des Rohingyas..
Pauvre peuple Birman.. Tres triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.