14 juin, 2024
spot_img

CWT : Le géant des voyages d’affaires se place sous chapitre 11

Le groupe CWT (ex Carlson Wagonlit) a indiqué effectuer un pré-package au chapitre 11 aux États-Unis pour conclure un accord de refinancement complexe de 1,5 milliard de dollars. Le “business travel” a été largement touché par la pandémie aussi bien en France que dans le monde.

Le chapitre 11 n’est pas une faillite … pour le moment !

La protection du chapitre 11 peut être demandée soit par une entreprise en difficultés (aux Etats-Unis), soit par un de ses créanciers. La procédure traduit une volonté de restructuration de l’entreprise, sous le contrôle d’un tribunal.

Elle diffère en cela essentiellement de celle prévue par le chapitre 7 de la même loi, qui implique une cessation de l’activité de l’entreprise. Un administrateur judiciaire est alors nommé pour vendre les actifs et organiser la répartition des sommes récupérées grâce à ces cessions entre les créanciers.

Le chapitre 11 permet au débiteur, dès l’instant où il s’est placé sous sa protection, de rester en possession de tous ses actifs, de s’opposer aux demandes de ses créanciers, de repousser les échéances de ses paiements et même de réduire unilatéralement le montant de sa dette.

En contrepartie, il oblige l’entreprise qui l’invoque à informer régulièrement et de façon détaillée le juge des faillites du déroulement des transactions avec ses créanciers.

Plusieurs entreprises du voyage ont été sous chapitre 11 durant la pandémie

Il s’agit surtout de compagnies aériennes comme : Philippines Airlines, Avianca, LATAM, Norwegian Airlines, Aeromexico … On peut également citer le grand loueur de voitures Hertz.

Un accord de restructuration

Le groupe de voyages d’affaires a proposé un accord de restructuration avec les créanciers pour lui permettre de se décharger de 900 millions de dollars de dette.

CWT serait confiant

« CWT prend des mesures pour mettre en œuvre notre accord annoncé précédemment avec nos partenaires financiers qui renforcera considérablement notre situation financière, fournira des liquidités substantielles et réduira notre dette d’environ 50% », a ajouté le porte-parole. « Nous avons déjà un soutien massif pour l’accord de nos parties prenantes financières et les détenteurs de plus de 90% de notre dette garantie en cours »

A découvrir dans la même catégorie..

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour