2 mars, 2024
spot_img

Hôtels exceptionnels : Le Londoner, un boutique-hôtel respectueux de l’environnement

Dès l’instant où vous entrez dans le Londoner, le nouvel hôtel super-boutique de Leicester Square à Londres, vous vous retrouvez impatient d’explorer ce nouvel écrin, fraîchement ouvert.

Conçu à l’origine comme un théâtre en 1930, le nouvel hôtel The Londoner de la capitale britannique cache dans ses fondations un cœur consacré au monde de l’art et du design. Un arrêt obligatoire pour les visiteurs qui veulent profiter d’une décoration intérieure conforme à la sensibilité de Londres.

Ce nouvel écrin du groupe Edwardian Hotels marque les esprits en célébrant l’histoire, la culture et l’esthétique de la capitale britannique.

Ce qui vous attirera, bien sûr, c’est l’effervescence des gens qui s’amusent à nouveau – ce qui n’est plus le cas depuis environ 18 mois – et tout cela dans un espace passionnant, sophistiqué et ultramoderne.

Les superlatifs lui vont bien. Le Londoner a en effet bénéficié d’un investissement de plus de 300 millions de livres. Pour un hôtel dit “de charme”, la taille de l’établissement est impressionnante. Il compte 350 chambres s’étirant sur 16 étages et 6 sous-sols dont une tour penthouse avec vue panoramique, six restaurants conceptuels et un club de membres ouvert 24 heures sur 24 pour les clients de l’hôtel, appelé à juste titre The Residence.

Il est difficile de croire que cet hôtel n’a ouvert ses portes qu’en septembre, tant les espaces fonctionnent parfaitement, grâce à la magie de l’agence de décoration intérieure de renommée mondiale Yabu Pushelberg, aux côtés des architectes Woods Bagot, des ingénieurs Arup Associates et de l’artiste Ian Monroe.

Il y a tant de choses à voir : l’élégante réception, qui présente un mélange d’art moderne, notamment des sculptures en relief en papier de Christina Lihan et une lune géante d’Andrew Rae ; l’élégant bar à champagne, The Stage, avec ses sièges en peluche rose pâle qui n’attendent que vous pour s’y enfoncer ; la musique live qui s’échappe agréablement d’une plate-forme surélevée, avec un baby grand, et le son des conversations animées provenant du restaurant Whitcomb, situé dans le hall principal.

Restaurants et bars

On y trouve six restaurants et bars (Whitcomb’s, The Stage, The Residence, Refuel, 8 at The Londoner et Joshua’s Tavern), aménagé par Amir Jati, directeur de la création chez Edwardian Hotels London.

Le 8 at The Londoner est un lounge en rooftop qui regarde du côté du Japon. Le Whitcomb’s sert pour sa part une cuisine française avec une carte élaborée par le chef Deshmukh.

L’hôtel est aussi doté d’un espace spa et bien-être, de deux salles de cinémas, d’une galerie d’art. Déboulonnant les faux mythes de la cuisine britannique, les offres culinaires de cet hôtel londonien vont de la cuisine méditerranéenne du restaurant Whitcomb aux plats japonais du 8 at the Londoner, en passant par les cocktails de Pierpaolo Schirru à la Joshua’s Tavern et le cadre distingué de The Stage.

Les chambres

Décorées dans une palette neutre, les chambres sont de tailles différentes, l’impressionnante suite duplex Tower Penthouse s’étendant sur 200 mètres carrés. Dans l’escalier principal, une version sur mesure du lustre Cipher de Yabu Pushelberg renforce l’esthétique théâtrale de l’hôtel, une ode à l’humour anglais répétée dans les petits coins.

Pour compléter le décor de l’hôtel, ses couloirs présentent 400 œuvres d’artistes tels qu’Anthony Gormley et Idris Khan, dans une variété de techniques et de styles différents, toutes sélectionnées par Yabu Pushelberg, James Robertson Art Consultants et Krishma Singh Dear de Edwardian Hotels London, ajoutant ainsi au caractère de l’hôtel.

Un hôtel écolo …

Ce tout nouvel hôtel de Londres – déjà classé parmi les plus écologiques – n’est pas une merveille du jour au lendemain. Réparti sur 16 étages, le Londoner a nécessité huit années de travail minutieux et représente à la fois une prouesse technique et architecturale, avec le sous-sol habitable le plus profond de la capitale. Les six étages souterrains contiennent tout : des salles de cinéma, une salle de bal insonorisée et un étage entier consacré au bien-être, appelé The Retreat.

Les panneaux lumineux du plafond, qui changent subtilement de couleur au cours de la journée, imitent si bien la lumière du jour que l’on oublie presque que l’on se trouve dans un sous-sol lorsqu’on nage dans la piscine écologique ou que l’on se prélasse dans l’un des luxueux cabanons. De nos jours, tout grand hôtel digne de ses cinq étoiles doit être en mesure de prouver ses compétences en matière d’écologie et le Londoner semble montrer la voie.

Après avoir obtenu la certification BREEAM “Excellent”, l’hôtel se classe désormais parmi les 10 % de nouveaux bâtiments les plus durables. Tout dans le bâtiment – de l’éclairage aux ascenseurs et à l’approvisionnement en eau – a été créé dans un souci de durabilité. Les solutions de conception écologique vont des matériaux de construction à faible impact environnemental aux nouvelles technologies, telles qu’un film liquide pour réduire l’évaporation et la perte d’énergie de la piscine de 25 mètres.

L’hôtel, qui produit sa propre électricité sur le site et utilise la cogénération (production combinée de chaleur et d’électricité) et l’éclairage LED dans tout l’établissement, devrait également utiliser 30 % de carbone en moins que ce qu’exige la réglementation.

À bien des égards, le Londoner représente une poussée verte salutaire dont le West End a bien besoin, et qui élève le moral de tous ceux qui franchissent ses portes.

La prochaine fois que vous chercherez une maison à Londres, vous saurez où aller.

A découvrir dans la même catégorie..

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour