27 mai, 2024
spot_img

TUI veut supprimer partiellement sa division des voyages d’affaires First Business Travel

TUI Allemagne veut supprimer la majeure partie de sa division voyages d’affaires (First Business Travel). La direction a informé mercredi les salariés du plan général en la matière. Comme il était également indiqué dans une note d’information interne, les activités antérieures devaient être réduites « au minimum » à l’avenir. Des négociations concrètes sur l’avenir des plus de 300 salariés concernés doivent débuter en janvier.

Voyages d’affaires en chute

Les revenus des offres spéciales pour les voyageurs d’affaires ont particulièrement chuté en raison de la crise de Corona. Certaines entreprises d’aviation et de tourisme s’attendent à une reprise plus tardive que le secteur des vacances. Le chef du comité d’entreprise de Tui, Frank Jakobi, a déclaré à l’agence de presse allemande à Hanovre qu’il pourrait encore y avoir des opportunités pour soutenir les petites et moyennes entreprises. C’est là que la division TUI a commencé, et la pression sur les prix a tendance à ne pas être aussi élevée que celle des grands clients.

Une situation toujours compliquée en France

Après une croissance ininterrompue de 2011 à 2019, portant l’activité de 25 à 29,9 milliards d’euros, puis une chute vertigineuse à 8,9 milliards en 2020, les perspectives pour cette année sont très mitigées. Elles se situent dans une fourchette entre 11,5 et 14,6 milliards, soit entre 38,5 % et 49 % du niveau de 2019. Pour l’an prochain, la reprise restera encore limitée, avec un chiffre d’affaires attendu compris entre 13,5 et 17,5 milliards, soit entre 45 % et 60 % du niveau de 2019.

Amex GBT reprise surtout sur le domestique

En 2020, le chiffre d’affaires d’Amex GBT a chuté de 70 %. En 2021, il était à moins 80 % en avril-mai. Depuis, la reprise est soutenue, mais principalement sur le marché domestique. « En septembre, le recul n’était plus que de 45 % par rapport à 2019. Toutefois, nous avons atteint un plafond de verre : nous avons fait le plein sur le domestique, et les problèmes subsisteront sur les moyens et longs courriers tant qu’il n’y aura pas d’harmonisation sanitaire entre les pays », poursuit le dirigeant. L’entreprise reste mobilisée, elle a racheté Egencia.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour