3 mars, 2024
spot_img

Des retards attendus suite au nouveau système de contrôle aérien en France

D’après les informations publiées sur le site espagnol Hosteltur, à partir du début avril, la France -qui compte l’un des espaces aériens les plus encombrés en Europe-, mettra en place à Reims (et en décembre à Marseille), la dernière version de la technologie 4-Flight, un nouveau système d’exploitation du contrôle du trafic aérien (ATC) à l’initiative de l’UE pour répondre aux volumes croissants de trafic aérien sur le continent, dans le cadre du programme SESAR (Single European Sky ATM Research).

Concernant l’Espagne, le processus de mise en œuvre de la nouvelle technologie qui a commence hier, mardi 5 avril, affecterait, en particulier, pendant plusieurs mois les opérations du centre de contrôle aérien Enaire de Gavà, qui gère un espace aérien de 300 000 kilomètres carrés et comprend la Catalogne, Valence, une partie de la région de Murcie et Aragon, ainsi qu’une grande partie des eaux territoriales espagnoles de la Méditerranée.

Avec la mise en place du système, le FIR (flight information region) de Reims subira une réduction de 50% de sa capacité. Dans les premières semaines -qui incluent Pâques-, on estime que cette baisse sera de -30% et jusqu’en juillet prochain, de -20%. Concrètement, quelque 17 liaisons de la compagnie Vueling au départ de l’aéroport d’Orly seront directement concernées.

Il s’agit une amélioration très positive, mais plusieurs des personnes concernées auraient aimé participer au programme et au calendrier de mise en œuvre pour le faire de manière coordonnée, afin de ne pas causer de retards et de problèmes aux aéroports, aux compagnies aériennes et aux passagers des pays voisins ou à proximité. vers l’espace aérien français, à l’approche de Pâques et bientôt de l’été.

En France, la DSNA (Direction des Services de la Navigation Aérienne, principal prestataire de services de navigation aérienne appartenant à l’État et rattaché à la direction générale de l’Aviation Civile) dont l’objectif est de contrôler le trafic aérien de manière sûre, fluide et respectueuse de l’environnement, en maîtrisant les coûts, gère ce changement dans le cadre d’un programme commun du groupe A6, alliance composée de six sociétés de gestion de la navigation aérienne dans leurs pays respectifs, dont, outre la France, DFS (Allemagne), NORACON A6 Group (consortium Europe du Nord), ENAV (Italie), NATS (Royaume-Uni) et Enaire (Espagne). Ensemble, ils contrôlent plus de 70 % de l’ensemble du trafic aérien en Europe et 80 % des investissements dans la gestion du trafic aérien (ATM).

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour