22 mai, 2024
spot_img

Enquête: tourisme de proximité, un atout économique et écoresponsable pour la France

A l’occasion de la journée mondiale du tourisme 2022, mardi 27 septembre, le Groupe Pierre & Vacances Center-Parcs dévoile l’étude menée par Asterès, think-tank économique, définissant et analysant, pour la première fois, le poids économique et environnemental du tourisme de proximité en France.

Un phénomène défini dans cette étude comme les touristes s’étant rendus sur un lieu de vacances en France à moins de 500 km de chez eux. Voici une synthèse chiffrée de l’étude:

Part du tourisme de proximité dans l’économie touristique française

  • 57% des nuitées et 42% des revenus touristiques totaux en 2019
  • 41% emplois touristiques en France

  • Impacts du tourisme de proximité dans l’économie nationale
  • 100 Milliards EUR de chiffre d’affaires total sur le territoire en 2019
  • 760 000 emplois
  • Par euro dépensé, les effets d’entrainement d’un touriste de proximité sont supérieurs à ceux d’un Français au quotidien et d’un touriste longue distance
  • Par nuitée, un touriste de proximité émet 5 fois moins de CO2 qu’un touriste longue distance.

En conclusion:

Le tourisme de proximité bénéficie particulièrement aux régions rurales

Le tourisme de proximité génère la majorité des revenus et des emplois issus de la consommation touristique dans neuf régions françaises sur treize (toutes à l’exception de l’Ile-de-France, de la région PACA, des Pays de La Loire et du Grand Est). 

  • Entre 4 000 et 46 000 emplois directs générés ou maintenus selon les régions par le tourisme de proximité en 2019
  • Le tourisme de proximité est particulièrement présent dans les régions attirant peu de touristes internationaux

Le tourisme de proximité génère largement moins de CO2 que le tourisme longue distance

Au global, l’impact environnemental du tourisme de proximité est largement inférieur à celui du tourisme longue distance.

Le tourisme de proximité génère seulement 23% des émissions de CO2 du secteur touristique pour 57% des nuitées.

Cette différence s’explique en totalité par les transports, alors que l’avion est largement plus polluant que la voiture ou le train, même à kilométrage égal. Un trajet de 800km en avion émet 6 fois plus de CO2 qu’un trajet de 300km en voiture.

Le tourisme de proximité agit comme un filet de sécurité en cas de crise touristique. 

  • Le tourisme de proximité a eu un effet stabilisateur lors de la crise de la Covid en 2020-2022.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour