3 mars, 2024
spot_img

Algérie : si le tourisme s’ouvre, les droits LGBT sont bannis

Les autorités algériennes ont réaffirmé leur refus de dépénaliser l’homosexualité. La communauté LGBT déplore l’hypocrisie qui continue à régner. Les couleurs de l’arc-en-ciel ne sont pas les bienvenues en Algérie, et c’est à des niveaux assez élevés que cela s’exprime. En effet, on assiste à une campagne de sensibilisation contre la commercialisation des produits portant lesdites couleurs qui « portent atteinte aux valeurs morales de la société algérienne ».

Les objets « arc en ciel » sont interdits en Algérie

Le ministère du Commerce algérien mettra bientôt à l’index tous les produits jugés contraires aux traditions et aux préceptes de l’islam. En ligne de mire notamment, les objets aux couleurs de l’arc-en-ciel, ou qui font référence au drapeau de la communauté LGBT.

Un tabou pour les peuples musulmans

Algérie 360 fait clairement référence aux couleurs portées par les communautés LGBTQI, un sujet qui “reste un tabou pour les peuples musulmans”. Toujours selon le site d’information, “plusieurs produits comportant le drapeau arc-en-ciel sont commercialisés sur le marché algérien”.

L’homosexualité constitue toujours un délit en Algérie, passible de trois ans de prison.

Dans un article publié le 20 décembre 2022 et intitulé “Le déclin de la civilisation occidentale. De l’homosexualité à la pédophilie”, le journal arabophone Echorouk accuse l’Occident de tout faire pour “pervertir” les sociétés.

“Les sociétés occidentales, après avoir brisé la famille, s’être rebellées contre le mariage, avoir lutté contre la masculinité et promu les relations interdites, se sont passionnées pour les relations anormales et perverses, écrit notamment l’auteur de l’article. C’est une civilisation qui a prétendu avoir tué Dieu, mais en fait elle a tué l’être humain. Elle a pensé qu’en se débarrassant des contraintes de la religion elle accèderait au bonheur désiré, mais elle n’a récolté que le malheur, qui pousse des millions d’Européens au suicide, à la dépendance et les expose aux traumatismes psychologiques.”

L’Afrique … toujours anti LGBT à l’exception de certains pays

Hormis Djibouti, l’homosexualité est illégale dans tous les pays d’Afrique de l’Est

Dans tous les pays d’Afrique de l’Est, hormis Djibouti, l’homosexualité est illégale. Au Soudan, dès le premier rapport incriminé les hommes sont condamnés à mort. Pour les femmes, pour les trois premiers rapports, elles sont condamnées à 100 coups de fouet. En cas de quatrième rapport elles sont condamnées à mort.

En Somalie, toute personne se livrant à des “activités homosexuelles” est condamnée à mort. Un autre pays sur le continent pratique la peine de mort. Il s’agit de la Mauritanie.

Au Kenya, l’homosexualité est un crime passible de 14 ans de prison. La plus haute juridiction du pays a confirmé cette loi en juin 2019 malgré la mobilisation des ONG de défense des personnes LGBT.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour