22 mai, 2024
spot_img

65% des employés en vacances acceptent d’être contactés à titre professionnel

Consulter ses e-mails sur une chaise longue, téléphoner aux clients pendant les visites touristiques : environ deux tiers (65 %) des employés qui ont prévu des vacances d’été cette année peuvent également être contactés professionnellement pendant cette période. C’est une légère baisse par rapport à l’année dernière (71 %), mais toujours une nette majorité. Seulement un tiers (34 %) souhaite se déconnecter complètement pendant les vacances d’été et ne pas répondre aux demandes officielles.

Une étude en Allemagne

C’est le résultat d’une enquête représentative menée auprès de 1 002 personnes en Allemagne âgées de 16 ans et plus, dont 349 actifs qui souhaitent partir en vacances d’été cette année. Selon celle-ci, 63 % des jeunes (16 à 29 ans) peuvent être rejoints en vacances, alors que ce chiffre est de 70 % des personnes plus âgées (50 à 64 ans). Il n’y a pratiquement aucune différence d’accessibilité entre les hommes (66 %) et les femmes (64 %). 

Environ les deux tiers de la population active sont joignables par téléphone (65%) ou par des messages courts tels que SMS ou Whatsapp (63%). Près d’un quart (23 %) lit ou répond aux e-mails professionnels. 17% sont prêts à passer des appels vidéo via Skype, Zoom ou Facetime, et 11% peuvent être contactés via des outils de collaboration tels que Microsoft Teams ou Slack. Plus de la moitié (57 %) des travailleurs peuvent être contactés pendant les vacances d’été parce qu’ils supposent que leurs supérieurs s’y attendent. La moitié d’entre eux (49 %) pensent que leurs collègues s’y attendent, et 44 % supposent que leurs clients s’y attendent. Seuls 14% ont déclaré qu’ils aimeraient être joignables pendant les vacances d’été.

Le mélange activités privées et professionnelles n’a plus de limites ?

« À l’ère du télétravail et du travail mobile, de nombreux professionnels mélangent activités privées et professionnelles dans leur travail quotidien. C’est pourquoi il est d’autant plus important de profiter de vos vacances pour vous détendre », déclare le PDG de Bitkom, Bernhard Röhleder. « Les employeurs ont ici le devoir d’établir, de communiquer et de faire respecter des règles claires telles que les solutions de substitution. Les vacances ne doivent être interrompues qu’en cas d’extrême urgence.    

En France, l’employeur n’a pas le droit de faire travailler un salarié durant ses congés payés.

L’employeur doit même tout mettre en œuvre pour que le salarié puisse prendre ses cinq semaines de congés payés. Éteindre son portable et son ordinateur durant ses vacances ne peut constituer une faute professionnelle du salarié. Ainsi, l’employeur qui occupe sciemment un salarié durant ses congés payés peut également faire l’objet d’une action en dommages et intérêts.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour