17 juillet, 2024
spot_img

Air France: prolongement de l’interdiction en Afrique subsaharienne…

Air France continue à faire les frais du problème politique de la francophonie. Tout a commencé avec la crise au Niger, qui a entraîné l’expulsion de l’armée française et l’entrée des Russes, ainsi que la suspension de plusieurs routes aériennes vers le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Dans un communiqué, la compagnie a annoncé jeudi dernier avoir prolongé d’une semaine supplémentaire, jusqu’au 17 septembre inclus, la suspension de ses vols depuis et vers le Mali et le Burkina Faso. Les vols à destination du Niger restant arrêtés “jusqu’à nouvel ordre”.

La situation s’est empirée car les gouvernements du Mali et du Burkina Faso ont manifesté leur solidarité avec le Niger, faisant d’Air France une compagnie indésirable. A présent, la situation politique dans la région est extrêmement délicate et Air France ne peut qu’attendre l’évolution de la situation dans une région qui se retrouve privée d’une de ses connexions aériennes les plus fiables.

L’entreprise française, principale compagnie aérienne entre l’Europe et l’Afrique, avait suspendu le 7 août ses vols à destination de Bamako (7 vols par semaine), Ouagadougou (5 vols par semaine) et Niamey (4 vols par semaine) après la fermeture de l’espace aérien du Niger, théâtre d’un coup d’Etat le 26 juillet. Il faut signaler que ces itinéraires sont très rentables.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour