13 juillet, 2024
spot_img

La Colombie détient le triste record d’assassinats de militants écologistes

La Colombie était le pays le plus meurtrier pour les écologistes en 2022. Au moins 60 défenseurs des droits environnementaux et fonciers y ont été tués, a déclaré mardi dernier le groupe de défense britannique Global Witness. 

Global Witness a constaté qu’au moins 177 militants écologistes ont été tués dans le monde l’année dernière. L’Amérique latine représente 88 % des attaques mortelles. « En Colombie et ailleurs, les peuples autochtones, les communautés afro-américaines, les petits agriculteurs et les militants écologistes ont été brutalement attaqués », a déclaré Laura Furones, conseillère principale de la campagne Global Witness pour les défenseurs de la terre et de l’environnement, lors d’une conférence de presse virtuelle. 

Depuis son entrée en fonction en août de l’année dernière, Gustavo Petro, le président de la gauche radicale, s’est engagé à intensifier ses efforts pour freiner cette violence. Les résultats seront frustrants pour son gouvernement, qui a adopté en octobre dernier une loi ratifiant l’accord d’Escazu pour protéger l’environnement. L’accord, adopté en mars 2018 dans la région du même nom d’Escazu, au Costa Rica, contient, entre autres, des dispositions visant à protéger les écologistes. La loi n’a pas encore été approuvée par la Cour constitutionnelle colombienne.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour