28 février, 2024
spot_img

Air Europa: le groupe IAG a officialisé sa demande de rachat

IAG, la société mère hispano-britannique d’Iberia, a soumis lundi dernier à la Commission européenne une notification formelle de son projet de rachat d’Air Europa. Le groupe a soumis à l’Autorité européenne de la concurrence un nouveau plan de concessions (“mesures correctives”), qu’il qualifie de “très ambitieux”, pour ouvrir la voie au rachat d’Air Europa et à un accord avec Bruxelles dans le courant de l’année prochaine.

Air Europa dessert principalement des destinations de vacances et des destinations urbaines en Europe du nord et de l’ouest, en Afrique, en Amérique du Sud, centrale et du nord et dans les Caraïbes depuis son hub de Madrid-Barajas.

Le groupe IAG dirigé par l’espagnol Luis Gallego a une nouvelle fois défendu le projet, soulignant que cet achat est « bon pour les consommateurs, pour le hub de Madrid et pour l’Espagne » car il augmente les routes, les fréquences et -grâce à l’optimisation des horaires de vol-, donne plus de flexibilité aux voyageurs.

Au moins 500 nouvelles combinaisons de départ et de destination seront proposées aux consommateurs, principalement des liaisons vers l’Asie depuis l’Espagne. En outre, le projet transformera l’aéroport de Madrid Barajas en un hub international de haut niveau en augmentant la concurrence dans le transport aérien tant au sein de l’Europe qu’entre l’Europe et le reste du monde. Cela permet au hub de Madrid de rivaliser avec d’autres hubs majeurs de l’Union européenne tels que Paris, Munich, Francfort et Amsterdam (qui accueillent tous une seule compagnie aérienne).

Iberia et Air Europa auront ensemble une part de leurs hubs similaire à celle des principales compagnies aériennes européennes. Ils seront donc à égalité avec Air France à Paris et resteront en dessous du niveau de Lufthansa à Munich ou de KLM à Amsterdam. En outre, la fusion augmentera le trafic à Madrid-Barajas d’au moins 1,6 million de passagers par an, car l’escale offrira une meilleure connectivité et stimulera davantage la demande.

IAG est convaincue que sa proposition sera finalement mise en œuvre, car il assure qu’un hub plus efficace à Madrid améliorera la position de l’Espagne dans l’économie mondiale. On estime que l’opération créera entre 1 250 et 1 800 emplois directs, augmentera les revenus annuels de l’aéroport de Madrid d’environ 32,2 millions d’euros et augmentera les volumes de fret de 16 000 tonnes.

L’acquisition fera également d’Air Europa une entreprise plus durable, à la fois sur le plan environnemental, puisqu’elle rejoint IAG, qui est le premier groupe aérien au monde à s’engager à zéro émission nette d’ici 2050, et sur le plan économique, car IAG est un groupe solvable qui peut se prévaloir de rachats réussis comme ceux de Vueling et d’Air Lingus.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour