20 juin, 2024
spot_img

Carnaval de Rio 2024: l’école de samba gagnante salue la religiosité des femmes noires

Hier, Mardi Gras, se clôturaient les défilés du carnaval de Rio de Janeiro. Unidos do Viradouro -l’école de Niterói, ville jumelle de Rio- a remporté le concours avec son défilé au Sambodrome qui puise dans le patrimoine afro-brésilien et la question du pouvoir des femmes noires, fondé sur leur religiosité.

Il s’agit d’une histoire du XVIIIe siècle qui s’est déroulée sur la côte ouest de l’Afrique: les ancêtres africains, noirs, féminins et religieux qui constituent une partie importante de la culture et de la société brésilienne actuelle. En bref, c’est une histoire qui rend hommage aux ancêtres féminins et encourage les jeunes femmes noires dans la recherche de leurs droits. 

Le titre du défilé « Arroboboi, Dangbé » raconte l’histoire des femmes guerrières Mino du royaume du Dahomey, aujourd’hui Bénin. Au milieu des combats dans la région dont elles sont les protagonistes, elles sont initiées spirituellement par les prêtresses Vodun, dynastie de femmes choisies par Dangbé. C’est ainsi qu’est né le culte du Serpent Vodun, qui s’est répandu dans tout le royaume. Il arrive ensuite au Brésil, dans les Terreiros du candomblé de Bahia, sous la direction de la prêtresse daoméenne Ludovina Pessoa, qui répand la foi des Voduns dans toute la région.

Oxumaré est une divinité très ancienne aux racines africaines, généralement représentée par un serpent, comme dans le défilé de l’école Viradouro. Selon la tradition, Oxumaré aurait participé à la création du monde en rassemblant la matière et en donnant forme à la planète. C’est elle qui soutient l’univers, contrôle et déplace les étoiles et l’océan, et façonne les vallées et les rivières de la terre. 

Le défilé des écoles de samba est un moment très important pour les religions africaines. Ici, toute la splendeur des relations sociales, culturelles et spirituelles des traditions se manifeste dignement. Gagner le carnaval avec cette histoire signifie une grande contribution à la lutte contre l’intolérance religieuse au Brésil et à la défense des traditions qui contribuent tant à l’identité culturelle du pays.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour