19 mai, 2024
spot_img

Canaries: les autorités veulent faire payer l’entrée aux zones protégées

Les autorités des îles Canaries envisagent de faire payer aux gens la visite des zones protégées, notamment l’emblématique mont Teide de Tenerife. Jessica de Leon, conseillère au tourisme et à l’emploi du gouvernement des îles Canaries, s’est déclarée d’accord avec l’idée, mais c’est aux autorités insulaires de décider. Nous avons déjà évoqué le surtourisme dans certaines zones des îles Canaries. Sans parler de la colère des habitants qui souffrent de l’inflation et du manque de logements à louer à l’année.

Lanzarote pourrait récolter environ 40 millions d’euros

Elle a évoqué Lanzarote, qui envisagerait de percevoir environ 40 millions d’euros par an grâce à une telle taxe. Il parait que cela contribuerait à gérer et à protéger l’environnement. Toutes ces taxes ne sont pas vraiment populaires. Sommes-nous si sûrs que l’argent sera bien employé pour l’environnement?

Le parc national de Garajonay – îles Canaries

Plus de 140 zones des îles Canaries sont protégées

On trouve notamment le parc national du Teide, le parc national de Timanfaya, le parc national de Garajonay et le parc national de la Caldera de Taburiente.

Jessica de Leon aurait également déclaré à l’agence de presse espagnole EFE qu’elle n’était pas favorable à une écotaxe. Il faudrait savoir si elle est d’accord ou pas. Elle préférerait qu’on résolve les problèmes de circulation et de logement sur les îles. Cela va faire plaisir aux locaux.

Canaries – le parc national du Teide

On paye déjà pour entrer dans un parc …

Les visiteurs doivent déjà payer pour entrer dans le parc national de Timanfaya à Lanzarote.

Canarian Weekly a accusé Mme De Leon d’avoir négligé des projets tels que Cuna del Alma, l’hôtel La Tejita et l’hôtel Oliva Beach.

Le projet Cuna del Alma comprend un complexe d’hôtels et d’appartements dans le sud de Tenerife. Mais il s’est heurté à l’opposition de certains habitants et groupes environnementaux, comme GeoTenerife, qui affirment que le complexe détruirait l’une des dernières zones intactes de la région.

Des manifestations sont prévues le 20 avril pour réclamer la protection des habitants contre les achats de biens immobiliers à l’étranger, la sauvegarde de l’environnement et l’introduction d’une taxe de séjour.

Les habitants des îles Canaries, notamment Gran Canaria, Tenerife, Fuerteventura, Lanzarote et La Palma, s’apprêtent à organiser une manifestation massive contre le surtourisme.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour