15 juin, 2024
spot_img

Début de la saison des ouragans dans l’Atlantique: prévisions supérieures à la moyenne

L’Atlantique nord connaîtra cette année une saison cyclonique supérieure à la moyenne, avec la possibilité de rencontrer jusqu’à 13 ouragans, dont sept pourraient être graves, a indiqué l’Administration nationale américaine des océans et de l’atmosphère (NOAA) dans son dernier rapport. Les prévisions, préparées chaque mois de mai par cette agence gouvernementale étasunienne, indiquent qu’entre 17 et 25 tempêtes pourraient se former cette année, c’est-à-dire avec des vents soutenus de plus de 62 kilomètres par heure.

“Les prévisions concernant les tempêtes, les ouragans et les ouragans majeurs sont les plus élevées que la NOAA ait jamais publiées pour le mois de mai”, a déclaré Rick Spinrad, l’océanographe administrateur de la NOAA, lors d’une conférence de presse.

L’agence estime que la forte activité de cette année dans le bassin atlantique est due à une confluence de facteurs qui favorisent normalement la formation de tempêtes, notamment des températures océaniques élevées dans l’Atlantique et le développement de conditions La Niña dans le Pacifique. De même, des alizés atlantiques plus faibles et une déviation réduite du vent contribueront à maintenir le nombre d’ouragans cette saison au-dessus du nombre moyen de 14 tempêtes nommées.

Les météorologues ont découvert qu’une saison moyenne, qui s’étend officiellement du 1er juin au 30 novembre dans l’Atlantique, comprend sept ouragans et trois ouragans violents, ce dernier avec des vents maximums soutenus de 110 mph (178 km/h) ou plus.

L’année dernière, la saison des ouragans dans l’Atlantique s’est terminée avec 20 tempêtes tropicales, sept ouragans et trois ouragans majeurs.

Entre 17 et 25 tempêtes pourraient donc se former cette année, soit avec des vents soutenus de plus de 62 kilomètres par heure. La NOAA note qu’avec la fin de l’un des événements El Niño les plus violents jamais observés, il y aura une transition rapide vers La Niña, qui tend à affaiblir la déformation du vent sous les tropiques et à augmenter les températures élevées dans l’Atlantique tropical et les Caraïbes, ce qui favorise la développement de tempêtes.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour