17 juin, 2024
spot_img

Existe-t-il un tourisme éco-responsable aux îles Canaries?

Les îles Canaries sont confrontées à de nombreux défis liés à la durabilité, dont l’objectif n’est autre que de garantir que les nouvelles générations puissent continuer à profiter pendant de nombreuses années de paysages qui contrairement à ce qui se passe dans d’autres zones touristiques, ne sont pas encore excessivement urbanisés. Le tourisme des Canaries insiste sur les sites classés au patrimoine de l’Unesco.

La nature dans les îles Canaries est vierge, sauvage et surprenante. Quatre d’entre elles : La Palma, Lanzarote, El Hierro et Fuerteventura sont entièrement classées réserves de biosphère, tout comme 46 % de la surface de Gran Canaria. Chaque île offre des expériences gastronomiques et culturelles uniques !

Quatre sites des Canaries sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO pour leur importance naturelle, leur héritage indigène et colonial, ainsi que leur originalité. Le Silbo, la langue sifflée de La Gomera est inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité. Le Risco Caído et les montagnes sacrées de Gran Canaria sont reconnus comme paysage culturel du patrimoine mondial. La ville de San Cristóbal de La Laguna est inscrite au patrimoine culturel et le Teide au patrimoine naturel en raison de sa richesse écologique. L’archipel compte également quatre parcs nationaux et 146 espaces naturels protégés.

Le tourisme au coeur de la nature, une large gamme d’activités, de la plongée au parapente en passant par la randonnée

Le paysage de Lanzarote est véritablement spectaculaire et offre des paysages à couper le souffle même depuis les airs. L’archipel de Chinijo abrite une la plus grande réserve naturelle marine d’Europe, qui regroupe une faune exceptionnelle sur plus de 70 000 hectares. Avec une visibilité sous-marine allant jusqu’à 20 mètres et des températures d’eau agréables toute l’année, l’océan à Lanzarote offre une expérience de plongée unique dans plus de 100 sites.

La Palma regorge de panoramas paradisiaques. Malgré sa petite taille de 708,3 kilomètres carrés, l’île présente une grande diversité de paysages, des volcans aux forêts de lauriers, en passant par de vastes plages de sable noir à Santa Cruz de La Palma et des criques isolées comme la plage de Nogales à Puntallana. Également célèbre pour son ciel d’une clarté exceptionnelle, grâce à des mesures strictes contre la pollution lumineuse, cette île est reconnue comme réserve Starlight par l’UNESCO. 

Le parapente est également recommandé pour porter un nouveau regard sur les choses ! Très pratiqué à La Palma, il est possible de voler dans des « lee », des vents qui s’intensifient rapidement. Il est donc crucial d’avoir une bonne connaissance en météorologie et de respecter les règles de sécurité. 

La Gomera offre un cadre paisible et un climat agréable. Le parc national de Garajonay, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, abrite une forêt de lauriers unique au monde, et le Silbo Gomero, une langue sifflée ancienne, est également reconnu comme faisant partie du patrimoine mondial. Malgré sa petite taille, l’île regorge de profonds ravins, offrant des paysages spectaculaires sur de courtes distances.

Enfin, la diversité météorologique dans l’archipel est spectaculaire, avec jusqu’à huit conditions différentes sur une zone de seulement 48 par 25 kilomètres carrés. Cette variété permet des expériences variées, comme se promener dans la neige et nager dans la mer au cours d’une même journée. 

Préservation des océans et pêche artisanale dans le plus grand respect environnemental

Aux Îles Canaries, trois réserves marines sont spécialement reconnues pour leur valeur écologique, visant à favoriser la régénération des ressources marines et à assurer la durabilité des océans. Ces réserves sont situées à La Palma, El Hierro et La Graciosa.Les eaux entourant les Îles Canaries abritent des espèces marines essentielles pour maintenir l’équilibre des écosystèmes, telles que les tortues, les thons et les requins, qui sont protégées par la pêche artisanale depuis des siècles. La qualité exceptionnelle des eaux de l’archipel a valu à la bande marine entre Tenerife et La Gomera d’être reconnue comme Whales Heritage of Europe par la World Cetacean Alliance, une certification attribuée à seulement trois endroits dans le monde.

Les Îles Canaries sont une destination prisée par les amateurs de pêche du monde entier, en raison de sa réglementation rigoureuse de la pratique, de la capture et de la libération des prises. La pêche artisanale, ancrée dans la tradition canarienne, est considérée comme une contribution à la protection des écosystèmes marins et à la préservation des océans mondiaux. Les techniques de pêche traditionnelles, témoignent de l’héritage millénaire de la pêche artisanale dans ces îles. Cette pratique peu technologique est encore utilisée aujourd’hui, avec une flotte de petits bateaux qui opèrent près des côtes pour minimiser les perturbations des espèces marines.

Engagement envers la neutralité carbone

Au cours des trois dernières années, le secteur touristique des Canaries a réussi à réduire son empreinte carbone de plus de 20 %. L’objectif ambitieux est de poursuivre cette tendance en réalisant une réduction de 50 % d’ici 2030. Cette transformation sera possible grâce à l’adoption de solutions axées sur l’économie d’énergie, le recours accru aux énergies renouvelables et la mise en place de mesures visant à restreindre la consommation d’eau, entre autres initiatives durables.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour