20 juin, 2024
spot_img

Faillite FTI: des clients en voyage parfois maltraités

15 000 vacanciers FTI se trouvent encore dans plusieurs destinations de par le monde. Certains hôteliers ont recours à des méthodes peu complaisantes de peur de ne pas recevoir de règlement. En Egypte, par exemple, des hôteliers ont forcé des clients à payer leur séjour. Pour les contraindre, ils ont désactivé la carte électronique de leurs chambres.

Les hôteliers ne sont pas rassurés sur le paiement effectif des séjours

“Tout en comprenant la situation économique tendue des entreprises locales dans les stations de vacances, il est absolument inacceptable de traiter ainsi les voyageurs et de traverser les frontières par la même occasion”, déclare Ali Arnaout, directeur général de DRSF. Il y a eu ces derniers jours des cas où des hôteliers ont refusé de laisser partir les vacanciers, les ont enfermés hors de leur chambre ou leur ont demandé d’effectuer des paiements supplémentaires de leur propre poche. La DRSF a rapidement adressé des déclarations de prise en charge aux voyageurs et hôteliers afin d’éviter de telles démarches. 

Plusieurs TO allemands prennent en charge les clients

Pendant ce temps, la liste des opérateurs qui servent les clients FTI dans les destinations s’allonge de plus en plus. Selon un communiqué publié lundi, Chamäleon s’occupe des voyageurs au Maroc, à Oman, au Vietnam, au Népal et au Kenya pour le compte de la DRSF. Coral Travel & Ferien Touristik s’occupe des clients FTI en Tunisie. Les autres partenaires incluent TUI, Dertour, Schauinsland-Reisen, Aida Cruises, Olimar, Berge & Meer et Studiosus.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour