15 juillet, 2024
spot_img

Randonnées au Guatemala: quand les touristes jouent avec le feu…

A Antigua Guatemala, dans l’un des sites touristiques les plus populaires d’Amérique centrale, les visiteurs se retrouvent à quelques centaines de mètres seulement de la lave volcanique bouillante lors des randonnées sur les volcans jumeaux Acatenango et Fuego.

L’augmentation récente de l’activité volcanique a fait monter en flèche la popularité de ces circuits, mais cela les a également rendus plus dangereux et ce n’est qu’une question de temps avant qu’un touriste ne meure.

Antigua Guatemala-Le volcan Fuego en activité

Un phénomène géologique et -hélas- touristique

Les volcans jumeaux se trouvent à la périphérie d’Antigua, une ville située sur les hauts plateaux du centre du Guatemala. Les gravir est considéré comme un rite pour pas mal de voyageurs visitant le pays. Ils veulent surtout voir Fuego, car ce volcan actif peut entrer en éruption 200 fois par jour. De nombreux tour-opérateurs profitent de ce phénomène naturel, rapprochant dangereusement les randonneurs du cratère bouillonnant du Fuego.

Il y a six ans, cette hausse d’activité avait eu des conséquences tragiques. Le 3 juin 2018, une énorme éruption a surpris une grande partie de la région. Il a enterré toute la ville de San Miguel Los Lotes sous la cendre et la roche. Malgré cela, la randonnée est plus populaire que jamais, avec plus de 30 entreprises ayant des activités sur place. Les guides locaux estiment que 200 à 400 personnes visitent les volcans quotidiennement, et jusqu’à 1 000 lors d’un vendredi ou d’un samedi chargé.

Le tourisme est un facteur économique important pour Antigua en particulier et pour le Guatemala en général. En 2023, l’industrie du tourisme a rapporté plus d’un milliard de dollars dans les coffres de ce pays d’Amérique centrale. Et ce sont ceux qui gagnent leur vie à la tête des groupes qui gravissent les volcans qui sont les plus menacés, car ils passent beaucoup plus de temps dans la zone dangereuse que la plupart des autres.

Volcan Fuego, plus de 30 agences y proposent des randonnées sur les cratères en activité

Existe-t-il une alternative ?

Les terrasses du volcan Acatenango, le jumeau de Fuego, offrent des vues spectaculaires sur les spectacles de lave de Fuego. Tous les circuits font d’abord une randonnée jusqu’à Acatenango et se reposent dans un camp de base. Ceux qui se sentent aventureux continuent ensuite vers Fuego, à leurs risques et périls.

On ne sait pas clairement qui est responsable de ces excursions au niveau local, car l’activité n’a rien d’illégal. Les communautés locales facturent des frais d’entrée pour différentes parties de chaque volcan et ses environs; une « vache à lait » pour les autorités locales sur lesquelles le gouvernement central n’impose pas des restrictions. A ce jour, les municipalités, les voyagistes et le ministère du tourisme ont donné la priorité à l’exploitation économique plutôt qu’à la préparation aux catastrophes.

A découvrir dans la même catégorie..

1 COMMENTAIRE

  1. Cher rédacteur de Master Travel,
    Nous avons pris connaissance de votre article “Randonnées au Guatemala: quand les touristes jouent avec le feu…” publié récemment, et nous tenons à réagir en tant que professionnels du secteur du tourisme d’aventure sur les volcans, notamment en ce qui concerne les randonnées sur les volcans Fuego et Acatenango au Guatemala.
    Tout d’abord, nous connaissons les risques inhérents à l’activité volcanique et nous partageons votre préoccupation pour la sécurité des touristes. Cependant, il est essentiel de souligner que les agences de voyages responsables comme la nôtre, qui organise des voyages sur les volcans actifs depuis plus de 40 ans, prennent des mesures strictes pour assurer la sécurité de leurs clients. Ces mesures incluent la surveillance continue de l’activité volcanique en collaboration avec les autorités locales et les experts en volcanologie, ainsi que des briefings de sécurité complets avant chaque excursion.
    Il est important de noter que les randonnées sur le Fuego ne sont pas conduites de manière imprudente. Les guides locaux sont hautement qualifiés et possèdent une grande expérience des comportements volcaniques. Ils évaluent constamment les conditions sur le terrain et adaptent les itinéraires en conséquence. Les excursions vers le sommet du volcan Acatenango sont toujours effectuées avec prudence, et les groupes sont tenus à une distance sécuritaire des zones les plus actives du volcan Fuego.
    Pour ce qui est d’Aventure et Volcans, nous privilégions les points d’observation aménagés sur les flancs de l’Acatenango, qui nous permettent d’observer l’activité éruptive du Fuego sans s’exposer à des risques élevés. Comme vous l’avez mentionné, les terrasses du volcan Acatenango offrent des vues spectaculaires sur les éruptions du Fuego, permettant aux visiteurs de profiter de ce phénomène naturel en toute sécurité. Nous possédons une grande expérience du tourisme volcanique et refusons catégoriquement d’être assimilés au « dark tourism ». Au cours des quatre dernières décennies, nous avons acquis une expertise inégalée en organisant des voyages et des expéditions pour plus de 20 000 touristes et passionnés de volcanologie sur près de 170 volcans actifs à travers le monde sans déplorer le moindre accident mortel dû à l’activité éruptive.
    En ce qui concerne la régulation et la gestion des excursions, il est vrai qu’il existe des défis. Cependant, il est inexact de dire que toutes les parties prenantes privilégient l’exploitation économique au détriment de la sécurité. De nombreuses agences et guides locaux travaillent activement avec les communautés et les autorités pour améliorer les protocoles de sécurité et assurer une expérience touristique responsable.
    Le tourisme est une composante cruciale de l’économie guatémaltèque, et il est dans l’intérêt de tous les acteurs du secteur de garantir des pratiques sûres et un tourisme responsable. Nous encourageons le dialogue continu entre les voyagistes, les autorités locales et les experts pour renforcer encore davantage les mesures de sécurité et la prévention aux catastrophes.
    Nous avons également remarqué que cet article semble avoir été publié simultanément dans de nombreux médias francophones et internationaux dont la célèbre BBC. Il serait judicieux de citer vos sources afin de comprendre qui est à l’origine de cet article, dont le but semble être de faire peur aux touristes plutôt que de les informer de manière objective et équilibrée.
    Enfin, nous invitons les lecteurs à ne pas se laisser décourager par les dangers potentiels, mais plutôt à choisir des agences de voyages réputées comme la nôtre, qui priorisent la sécurité et l’expérience authentique. Les volcans du Guatemala sont des merveilles naturelles qui méritent d’être explorées avec respect et prudence.
    Cordialement,
    Tanguy de Saint-Cyr / 
Co-fondateur et gérant d’Aventure et Volcans – 
www.aventurevolcans.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour