Catégories
Sujets de Société Asie Destination

Hong Kong : Jimmy Lai a été libéré

Le fondateur du journal Apple Day avait été arrêté en vertu de la loi sur la sécurité nationale depuis qu’elle a été imposée par Pékin.Jimmy Lai, âgé de 71 ans, faisait partie des 10 personnes interpellées, en début de semaine. Au moins 200 policiers avaient été mobilisés pour perquisitionner la salle de rédaction du journal. Ces interpellations hyper médiatisées avaient suscité, avec raison, l’indignation de la communauté internationale

Une arrestation « pour collusion avec un pays étrangers »

Les agents ont par la suite soutenu qu’ils n’avaient pas enlevé ou forcé le travail des journalistes et que les personnes arrêtées n’étaient pas détenues pour un crime lié aux médias. La police a quitté le bâtiment avec des piles de documents dans des boîtes en plastique. Des sources ont déclaré que Lai avait été arrêté « pour collusion avec un pays étranger », prononçant des paroles séditieuses et complotistes

Jimmy Lay avait rencontré Mike Spence et Mike Pompeo en Juillet

Jimmy Lai avait rencontré, en Juillet, le vice-président américain Mike Pence et le secrétaire d’État Mike Pompeo à Washington DC pour discuter du projet de loi controversé sur l’extradition et de la situation de la ville. Il est évident que cette rencontre était une provocation pour Pékin. On connait parfaitement la position de Mike Pompeo envers la Chine.

Les américains n’ont font-ils pas trop ?

Le président Trump a déclaré cette semaine que son administration continuerait de discuter de nouvelles actions contre la Chine. Il est évident que les Etats-Unis poussent le régime chinois à prendre des mesures de rétorsions. Elles paraissent inévitables afin d’éviter une contagion en Chine continentale. Il est à prévoir de nouvelles escarmouches entre les deux puissances mondiales, après la fermeture de consulats, les mesures contre TikTok ou Huawei.

Il est clair que la promulgation de la loi sur la sécurité à Hong Kong est un mauvais coup porté à la démocratie sur le territoire.

Pékin a toujours en ligne de mire l’île de Taiwan. Alex Azar, ministre de la santé des Etats-Unis était en visite à Taipei le 10 Août. On le voit, les deux puissances jouent un jeu dangereux.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *