Catégories
Agences Pros du tourisme Transport

Chèques-Vacances : des nouveautés !

Hormis les agences de voyages, nombre de prestataires incitent à réserver et à régler en ligne. Ce qui complique l’utilisation de ce moyen de paiement exclusivement sous format papier. Le changement est prévu à la rentrée…

Qui peut profiter des chèques vacances ?

Plus de 11 millions de français profiteraient du chèque vacances. Il permet de gérer au mieux son budget de loisirs. Pour les salariés et les fonctionnaires, une participation est prise en charge par l’employeur ou le comité d’entreprise. Il suffit de se renseigner auprès de la direction des ressources humaines ou du comité d’entreprise. En principe, vous pouvez en profiter que vous soyez en CDD ou en CDI. Attention, les chèques vacances sont, en principe, réservés aux salariés disposant de revenus modestes. Si votre entreprise en propose, sachez qu’il faudra verser une partie de votre salaire dans une épargne mensuelle. Cette dernière est abondée par l’entreprise ou un autre organisme (CE, mutuelle de la fonction publique, etc). L’argent accumulé vous permet d’obtenir un droit aux chèques vacances. Ils se présentent généralement sous la forme de coupure de 10, 20, 25 et 50 euros, et sont nominatifs, mais les enfants du titulaire, conjoint et ascendants peuvent les utiliser également.

Où utiliser ses chèques vacances ?

Le chèque vacances est prévu pour acheter une prestation en France. Vous réservez un billet SNCF, un billet d’avion en France, un ferry … de nombreuses agences de voyages les acceptent sans problème. Depuis quelques années, l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) a ajouté d’autres prestataires comme : Parc Astérix, Waliby, Disneyland Paris, La Mer de Sable, La Cité des Sciences, Nausicaa, UCPA…du cinéma : Gaumont-Pathé, UGC, ou des visites au Musée du Louvre, Musée d’Orsay…

Mais il y a un hic …

Musées, hôtels, centres de loisirs…la liste est longue des professionnels qui « invitent » leurs clients à payer en ligne, rendant difficile, voire souvent impossible, le règlement de prestations par le Chèque-vacances. La crise sanitaire a amplifié le phénomène. Au Musée du Louvre, il est désormais obligatoire de réserver sa visite lors du paiement. « La réservation d’un créneau nous permet de gérer le flux de visiteurs et de le lisser au fil de la journée pour respecter les distanciations sociales. Le site ne sait gérer le titre sur le site internet. Les porteurs de Chèque-vacances doivent donc venir sur place, patienter dans la file d’attente pour payer et obtenir un horaire de visite disponible…Quelques heures voire quelques jours plus tard. Même parcours du combattant pour le vacancier souhaitant visiter la tour Eiffel. Le monument « accepte les Chèque-vacances mais uniquement en paiement surplace ». Chez Air France par exemple, « le paiement par Chèque-vacances n’est possible que dans les points de vente physiques de la compagnie » et il y en a de moins en moins … Par ailleurs les professionnels qui acceptent le chèque ont eu la mauvaise surprise de constater que l’ANCV avait augmenté en 2019 sa commission de 1 % à 2,5 %. Il faut trouver une solution !

La nouveauté : Chèque-vacances Connect

Après avoir stoppé la production fin décembre des e-Chèque-vacances trop peu acceptés par les prestataires, elle s’apprête à promouvoir son application mobile de paiement dématérialisé : Chèque-vacances Connect. Pour inciter les professionnels à l’adopter dès septembre, l’ANCV baissera pendant six mois sa commission à 1 % « sous condition d’accepter le Chèque-vacances Connect en paiement », précise son directeur commercial, Christophe Boniface. Une solution clé en main sans aucun développement technique est proposée par l’ANCV : l’accès à la page d’encaissement disponible dans un Espace dédié et l’Application Chèque-Vacances Pro.

Voir : http://cheque-vacances-connect.com/

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.