Catégories
Aérien Environnement Transport

Ils ont saboté Air France, et ils voudraient des leçons …

Le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), dans le cadre de la diminution de l’empreinte climatique du transport aérien, appelle à la mise en place au niveau européen d’un mécanisme de prix plancher pour les billets d’avion. Le seul élément réaliste est d’affirmer que les taxes (taxes chirac, ecotaxe…) sont des mesures punitives qui passent à côté de leur objectif.

Pour le moment, un seul pays a adopté cette règle

« A la manière de l’initiative déjà lancée par l’Autriche, il s’agit de fixer un prix minimum au voyage aérien, court, moyen ou long courrier, prenant en compte la réalité de sa valeur, et d’éviter par là même le dumping environnemental et social. »

Le syndicat évoque un mécanisme vertueux

Le syndicat prend les passagers pour des idiots. Comment un prix d’appel plus haut va faire prendre conscience aux clients de l’impact climatique du transport aérien.

Le meilleur est pour la fin

« Mécanisme vertueux, enfin, en terme social : les compagnies les moins respectueuses du droit social de leurs salariés sont celles qui pratiquent les tarifs les plus bas, les plus déconnectés de la réalité des coûts réels du transport aérien. Il est temps de … fixer de façon réaliste et juste le coût pour le consommateur du transport ».

En fait, Le SNPL s’attaque surtout aux compagnies aériennes low-cost. Celles-ci ont toujours dérangé les grandes compagnies régulières. Ryanair comme easyJet ou Wizz se redressent plus rapidement même dans une période très difficile comme celle que nous connaissons aujourd’hui. Elles sont plus flexibles, plus dynamiques et elles correspondent à une demande des consommateurs.

Que sur les aspects environnementaux, qu’on s’attaque en priorité aux principaux pollueurs : l’automobile et les usines.

En passant, qu’on supprime aux pilotes les billets gracieux à titre personnel et à leurs familles … qui voyagent souvent en classe affaire !

fb-share-icon Tweet

2 réponses sur « Ils ont saboté Air France, et ils voudraient des leçons … »

En tant qu’ancien d’Air France, je n’ai jamais, sauf exception, porté les navigants dans mon cœur.
Leur ingérence a toujours été omniprésente et ce dernier point le prouve encore.
Je ne peux en revanche pas tolérer votre dernière remarque qui n’a rien à faire là. C’est indigne d’un titre qui sort de je ne sais où et dont je me désabonne immédiatement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.