Catégories
Événement Sujets de Société

Brexit : un espoir dans les négociations ?

Le tourisme est bien sûr concerné par la façon dont le Brexit se déroulera. Il y aura, non seulement, les problèmes liés aux frontières mais également des questions de taxations. Le temps passe et on ne voit pas encore le bout de cette histoire

Les journaux anglais rejettent la faute sur l’Europe

Quand on lit des journaux anglais, les européens ont souvent le mauvais rôle. Le Guardian titrait : Qui a dit que la Grande-Bretagne ne pouvait pas négocier un accord sur le Brexit ? Le média déclare d’une part que les négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne s’achèveront à la mi-octobre, à l’occasion du Conseil européen, et qu’une absence d’accord serait néanmoins « bonne » pour le pays. Alors, pourquoi négocier ? Il semble également attendre avec impatience la réélection de Trump afin de bénéficier des avantages promis…

Du côté de l’Europe, on s’impatiente

« Pour les économistes, les chefs d’entreprise et les responsables de l’Union européenne, la question est de savoir s’il faut croire en Boris Johnson. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles ils devraient le faire, malgré le risque pour Johnson d’aggraver les graves dommages que la pandémie fait à l’économie ». Le premier ministre anglais ne semble pas vouloir reculer. Il veut achever le processus et sortir la Grande-Bretagne de l’orbite légale de l’UE à la fin de la période de transition en décembre. Ce serait son héritage ».

Boris Johnson : un joueur ?

Ses avertissements cette semaine sont ceux d’un puriste du Brexit et ne sont peut-être pas simplement une tactique de négociation. Il ne peut y avoir de compromis sur les « fondamentaux » du Brexit – redonner au Royaume-Uni le contrôle de ses propres frontières et de la législation, a-t-il déclaré. Une des options de scission sans accord, est que le Brexit n’est plus au centre du débat politique comme il l’était l’année dernière. La pandémie de coronavirus et la mauvaise gestion de sa réponse, par le gouvernement britannique, sont devenues des préoccupations beaucoup plus importantes pour les électeurs et les politiciens. Boris Johnson est un politicien qui aime être aimé.

La façon dont ce sentiment évoluera, ou non, au cours des prochaines semaines peut donner le meilleur indice pour savoir si Johnson changera d’avis. Mais selon les dernières décisions au Parlement Britannique, cela parait mal parti dans la mesure où Bojo remet en question le traité lui même … Aux dernières nouvelles, la présidente de la Commission a annoncé, jeudi 1er Novembre, le lancement d’une procédure d’infraction contre Londres. Est-ce-que cela va permettre de trouver une solution ?

Wait and see …

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Brexit : un espoir dans les négociations ? »

Pris dans le tourbillon infernal de la crise sanitaire, des migrations, des conflits qui éclatent et des élections américaines, les négociateurs du Brexit ,UE et GB semblent s’accommoder des reports et des attentes…
C’est bien le constat wait and see !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *