Catégories
Événement Cinéma

Gérard Depardieu : récompensé au festival du film d’El Gouna

Les évènements culturels continuent d’être touchés par la pandémie de covid-19. Par contre, le festival du film d’El Gouna, en Egypte, a bien eu lieu malgré les risques. Intishal Al Timimi, son directeur, a indiqué : « Je crois que la décision la plus importante que nous avons prise cette année a été de maintenir le festival ». Il faut noter que le Festival a été lancé en 2017 par le milliardaire égyptien Naguib Sawiris en collaboration avec son frère Samih Sawiris dans le cadre de la station balnéaire de luxe de la mer Rouge d’El Gouna.

El Gouna, la station balnéaire égyptienne sur la Mer Rouge

La station balnéaire dEl Gouna appartient à Samih Sawiris qui a développé Orascom Hotels. Il est situé sur le rouge Mer dans le gouvernorat égyptien de la mer Rouge , à 20 kilomètres au nord d’ Hurghada. A noter que Samih Sawiris est devenu le quasi propriétaire du groupe touristique FTI un des Top 5 des tour-opérateurs allemands.. El Gouna est à 25 kilomètres de l’aéroport international d’Hurghada, mais la ville possède également son propre aéroport privé. El Gouna est également connue pour être la ville la plus écologique de toute l’Egypte !

Quelques stars du cinéma étaient présentes

Des stars du cinéma et de la télévision égyptiennes ainsi qu’une poignée d’invités internationaux étaient présentes lors de l’événement d’ouverture, dans le nouveau centre de conférence et de culture de Gouna (GCCC). Les masques étaient de rigueur même si la distanciation sociale s’avérait parfois difficile. Comparant les préparatifs de l’édition de cette année à une « course de haies », le directeur du festival Intishal Al Tamimi a déclaré que c’était la bonne décision de poursuivre l’événement malgré les problèmes sanitaires en toile de fond. Il a également indiqué : « Malgré tous les obstacles, nous l’avons fait avec la précieuse collaboration de tous les membres de l’équipe ».

4ème année pour le Festival du Cinéma d’El Gouna

En seulement quatre années d’existence, El Gouna est devenu, avec le festival international du film du Caire qui a lieu chaque année fin novembre, un rendez-vous incontournable du 7ème art du monde arabe. Jusqu’à présent en 2020, seule une poignée de festivals de cinéma ont eu lieu dans leurs formats traditionnels. Le premier, en juillet, était le Festival international du film de Venise (La Mostra), qui empêchait toutefois le public d’assister aux événements sur le tapis rouge. Les festivals de films de Toronto et de Saint-Sébastien ont emboîté le pas, avec des projections en présences limitées, des restrictions de distanciation sociale et des capacités d’accueil réduites dans les salles.

Gérard Depardieu a été récompensé

Cette année, c’est Gérard Depardieu qui a eu reçu, pour sa carrière, le prix d’honneur. L’acteur a fait un bref discours. Il a notamment déclaré : « Faire un festival aussi grand, qui amène tant de monde avec des talents venus de tous les pays…C’est un festival qui n’est pas comme les autres, parce que à Cannes c’est un peu la merde… il y a beaucoup de bruit pour rien. Ici, on ne donne pas que des prix de prestige, on donne aussi de l’argent pour que ces jeunes auteurs puissent continuer à faire des films. C’est une très belle idée »

Gerard Depardieu a également confié son admiration pour l’Egypte

Il a exprimé son admiration pour beaucoup de grands acteurs du pays et les films du regretté Youssef Chahine, qu’il a jugé absolument étonnants. Le drame ironique du cinéaste tunisien Kaouther Ben Hania, « The Man Who Lost His Skin », a ouvert le festival en présence de sa star Yahya Mahayni, qui a remporté cette année le prix du meilleur acteur dans la programmation de Venice Horizons, où le film a été créé en septembre.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.