Catégories
Sport et loisirs Sujets de Société

Les allemands acceptent de ne pas aller skier… En France … on conteste

Nos voisins allemands trouvent plutôt juste de ne pas prendre le risque d’aller faire du ski pendant les fêtes. Les français lancent des pétitions pour aller skier ! Au risque d’être critiqué, ne faudrait-il pas avoir un regard sur le nombre d’infections et surtout en nombre de morts ?

La France bien plus touchée par le Covid19

Il suffit de regarder le Wordometer qui donne chaque jour la progression du nombre de personnes infectées et du nombre de morts. La France ne peut être fière des résultats en étant la 5ème nation au monde à être touchée par la pandémie. Au 29 Novembre, on comptait 2 208 699 infectées et plus de 52 000 morts. L’Allemagne est au 12ème rang mondial avec 1 041 970 personnes infectées (2 fois moins qu’en France). Le pays compte 16 377 personnes décédées (soit 3 fois moins qu’en France). Pour rappel l’Allemagne compte près de 83 millions d’habitants et la France, un peu plus de 65 millions. Après avoir vu les chiffres, on peut se poser des questions ! Non ?

Une majorité d’allemands soutient la fermeture des stations de ski

Selon une enquête, une large majorité en Allemagne serait en faveur de la fermeture des domaines skiables à travers l’Europe. Dans une enquête représentative de l’institut de recherche d’opinion Civey pour le compte de « Augsburger Allgemeine », 73,8% des personnes interrogées ont déclaré être « sans équivoque » ou trouver « plutôt juste » de fermer tous les domaines skiables européens pour le moment pour contenir la pandémie corona. 19,5% des répondants ont estimé que c’était « clairement une erreur ».

Dans la région de Bavière, ils sont massivement contre l’autorisation d’ouvrir

En Bavière, où les domaines skiables ne sont pas autorisés à ouvrir avant le 20 décembre, selon l’enquête, environ les deux tiers des personnes interrogées (68,6%) ont déclaré être « clairement » ou « sûrement » en faveur d’une fermeture à l’échelle européenne. Environ un quart des répondants (25,4 pour cent) ont estimé que c’était « manifestement une erreur ».

Tobias Hans : on ne veut pas d’un nouvel énorme cluster

Le premier ministre sarrois, Tobias Hans, s’est prononcé en faveur d’une interdiction. « Bien sûr, les domaines skiables veulent que la saison ne soit pas annulée. Mais nous ne pouvons pas nous permettre un deuxième Ischgl cet hiver. Pour rappel, la station de ski d’Ischgl, dans le Tyrol, est devenue, en mars 2020, un foyer de contagion, à l’origine de milliers de cas en Europe. L’homme politique ajoute : « Le mieux serait une interdiction de ski dans toute l’Europe au moins jusqu’au 10 janvier, fin des vacances d’hiver.

Le voisin autrichien moins discipliné

L’Autriche a indiqué qu’elle ne soutiendrait pas la décision de l’Allemagne d’arrêter l’ouverture des stations balnéaires en décembre et de reporter toute ouverture à janvier. Cependant, l’Allemagne a précisé que les allemands qui souhaiteraient aller en Autriche auraient droit à une mise en quarantaine pendant dix jours. Contrairement aux autrichiens, les Italiens suivent les allemands et les français.

En France, l’interdiction du ski provoque des remous

« C’est un scandale, s’indigne Alexandre Maulin, président de Domaines skiables de France, qui représente 250 stations. On va laisser les Français partir dans d’autres pays, dont on ne connaît pas la gestion sanitaire, et on leur interdit d’aller skier en France. C’est une aberration. » En restant fermés à Noël, les domaines skiables vont perdre un quart de l’activité de la saison. Avec eux, écoles de ski, hôteliers, commerçants… savent que la saison est gâchée.

Certains professionnels s’adaptent

Le Club Med compte rouvrir le 17 janvier. Avec 14 villages dans les Alpes françaises, le Club fait travailler directement 3 400 personnes, et indirectement. Un autre grand opérateur sur la montagne a reçu de nombreux appels des clients. En général, ils reportent sur les vacances de Février.

Un sondage du Figaro au 27 Novembre

Pour fêter Noël, pensez-vous que vous allez :

  • Dîner/déjeuner en famille : 83% répondent positivement
  • Suivre les conseils du gouvernement : OUI pour 72%
  • Être réuni avec moins de personnes que les Noëls précédents OUI 66%
  • Mélanger les générations (enfants, adultes, personnes âgées) : OUI 60%
  • Respecter 1 mètre de distance entre chaque personne : OUI 50%
  • En profiter pour passer quelques jours en famille : NON 54%
  • Porter un masque : NON 64%
  • Vous faire tester et demander aux autres de se faire tester : NON 82%
fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Les allemands acceptent de ne pas aller skier… En France … on conteste »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *