Catégories
Événement Financier

Le groupe TUI peut dire « spassiba »

TUI voit un de ses actionnaires augmenter sa participation dans le capital. Cet actionnaire, milliardaire, n’est pas allemand … mais russe ! Son investissement n’est pas minime, il est même considérable.

L’investisseur russe a déjà fait de nombreuses erreurs

Alexei Mordashov a brûlé d’énormes sommes d’argent plusieurs fois dans sa vie. Le milliardaire russe, qui doit sa fortune estimée à 16,8 milliards d’euros aux usines sidérurgiques et aurifères russes, n’a pas été particulièrement chanceux lorsqu’il s’agissait d’investir à l’étranger. Il avait acheté des usines sidérurgiques aux États-Unis et en Italie, des mines de charbon américaines, mines de minerai au Brésil. Le milliardaire a dû en revendre beaucoup pour un prix inférieur à la valeur d’achat ou même les passer en pertes et profits. L’année dernière, le milliardaire était autocritique : il évoquait humblement « Une mer d’erreurs », lors d’une conférence à Moscou.

Vladimir Poutine et Alexei Mordashov

Alexei Mordashov détient déjà plus de 25% du groupe TUI

Il détient environ un quart des actions de TUI. Les interdictions de voyager et les règles de quarantaine ont fait en sorte que les ventes se sont presque complètement effondrées alors que de nombreux coûts continuent à courir. Il y a quelques jours, le milliardaire russe à participer à une augmentation de capital pour sauver l’entreprise. L’oligarque a seulement fait savoir qu’il continuerait à soutenir TUI et à considérer le modèle commercial comme durable

Cet investisseur privé pourrait à terme posséder 30% de TUI

Bien que son investissement soit risqué, si TUI remonte la pente d’ici quelques mois, il devrait être l’un des plus grands bénéficiaires des fonds investis. En fin de compte, sa participation dans TUI augmentera selon toute vraisemblance à au moins 30% ou même plus à la suite de l’injection financière.

Le milliardaire russe a les poches bien pleines

Alexei Mordashov a, actuellement, la marge de manœuvre financière nécessaire, car le reste de son empire a jusqu’à présent bien supporté la crise mondiale. Suite aux erreurs du passé, il a réduit la taille de son conglomérat et l’a rendu plus rentable ces dernières années. Le bénéfice avant impôts de son groupe sidérurgique, Severstal, était de 2,3 milliards d’euros l’an dernier, à peu près autant qu’il y a dix ans, lorsque les ventes étaient presque deux fois plus élevées. Entre janvier et septembre 2020, Severstal a réalisé un bénéfice net de 520 millions d’euros malgré la baisse des ventes. L’économie russe s’est également mieux développée récemment en raison des restrictions extrêmement prudentes imposées par le gouvernement de Moscou durant la pandémie. Severstal a récemment estimé la baisse de la demande d’acier en Russie pour 2020 à seulement 5%, au lieu de 9%.

On peut affirmer que l’oligarque russe a un moral d’acier 😊

Serge Fabre

fb-share-icon Tweet

2 réponses sur « Le groupe TUI peut dire « spassiba » »

[…] Les actionnaires de TUI ont approuvé mardi un plan d’aide et de recapitalisation (1,25 milliards d’euros). Ils réduisent ainsi des trois quarts la valeur de leurs actions et avalisent l’entrée de l’Etat dans le capital. L’Etat allemand et le milliardaire russe Alexei Mordashov montent au passage dans le capital. Voir notre article : https://mistertravel.news/2020/12/17/le-groupe-tui-peut-dire-spassiba/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *