Catégories
Hébergement Hôtel Sujets de Société

La notation sur internet, un gage de qualité ?

À en croire les statistiques sur la consommation des Français, huit sur dix affirment se fier des avis d’autres internautes à l’heure de réserver un logement pour les vacances. Pour certains, la notation est désormais devenue un réflexe ; pour d’autres prime la méfiance, car parfois les avis sont biaisés.

Pour parler de ce sujet éminemment subjectif, et quitte à passer pour François Bayrou, je veux me placer au centre. Trop risqué, dites-vous, que d’enfiler les pantoufles de cet homme politique quelque peu funambule ? T’as raison ; on va donc opter pour un truc à la Nelson Montfort épiloguant sur les notations du patinage artistique : neutre, rigoureux et froid comme des pirouettes sur la glace, mais tellement proche des spectateurs (qui, je suppose, ne pipent mot des dénominations un peu bâtardes) grâce à la tchatche du sympathique journaliste sportif.

On va donc essayer de donner une note technique (de 0 à 6), une appréciation artistique et des points sur les « sauts périlleux » à un petit échantillon de commentaires trouvés sur Booking, TripAdvisor et autres Airbnb. Affutez vos patins !

« J’ai des démangeaisons partout sur mes jambes et mes bras à cause de punaises de lit, dégoûtant ! Quand j’ai envoyé un message à l’hôte pour demander un remboursement, il ne m’a jamais répondu. Je me suis fait arnaquer ». Notre avis : bof ! tout ça pour des punaises de lit, très moyen. Note technique : 1. Note artistique : 0. Aucune créativité, une simple pirouette allongée, même pas un triple Axel ou un Lutz. Nul.

« Ne séjournez pas dans cette porcherie d’hôtel. Et je pèse mes mots ! Je ne saurai décrire cet endroit immonde, avec ses serviettes tâchées de sang (qui doivent dater de la guerre, la première, je veux dire), le personnel impoli, des fenêtres qui ne ferment pas, pas d’eau chaude, des meubles et des lampes cassés, et du vrai caca dans la bouilloire électrique. » Notre avis : on a aimé l’ambiance vieux Londres un peu gore, dans ce twist spéciale tea-time. Note technique : 3. Note artistique : 4, on a toujours apprécié les excentricités des Britanniques.

« Une fois, en regardant un site de fesses, je me suis aperçu qu’un de mes locataires temporaires avait tourné un film porno dans mon appart. J’ai tout de suite reconnu mon salon et ma cuisine ». Notre avis : là, ça devient intéressant ! Note technique : 4. Note artistique : 5. Belle pirouette sautée cambrée. Continuez comme ça, vous avez de l’avenir comme critique de cinéma.

« Cet homme n’avait la moindre idée sur le ‘concept’ de séjourner chez les locaux. Il m’a reproché d’être une femme vivant seule et m’a posé de nombreuses questions intimes, sur combien d’argent je gagne, sur mon hypothèque, etc. En plus, il m’a demandé de faire sa lessive, de passer des appels téléphoniques pour lui et de laver sa vaisselle, et quand je lui ai dit que je ne le ferais pas, il s’est mis en colère et m’a répondu que, dans son pays, les femmes font tout cela et plus. Oui, c’était peut-être dû aux différences culturelles, mais son comportement n’était pas acceptable ». Notre avis :  Note technique : un joli 5 pour le courage. Note artistique : 6. Des expériences est/ouest en plein milieu urbain, c’est toujours enrichissant… soit. Belle boucle piqué lancé de la proprio, dommage qu’elle n’a pas exécuté une spirale de la mort dehors arrière !

C.A.T.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *