Catégories
Europe Destination

Quand t’as froid… pense à la Yakoutie !

La Yakoutie est une région avec une superficie de 3 millions de km2, ce qui représente 20% de la Russie, ou un tiers de l’Europe. Quarante pour cent de son territoire se trouve dans le cercle polaire arctique. Tout son sous-sol est constitué de permafrost et c’est l’endroit où a été enregistré l’écart de températures le plus élevé au monde.

En 1922, la Yakoutie est devenue la République autonome de Sakha au sein de l’URSS, après une révolte dans laquelle les droits des minorités ont été revendiqués. En 1991, avec l’effondrement de l’Union soviétique, la Russie l’a ratifiée en tant que république et, aujourd’hui, elle fait partie des vingt-deux qui composent la Fédération. C’est la région avec la plus faible densité de population du pays, avec moins d’un habitant par km2.

En dehors de l’Antarctique, la Yakoutie détient le record des températures les plus extrêmes de la planète, autour de -40 ºC pendant tout l’hiver, ce qui attire des touristes curieux de connaître le “pôle du froid”. Deux villes, séparées par 500 km en ligne droite et qui ne dépassent pas les 1700 habitants entre elles, se disputent le record des températures les plus basses du monde dans les zones peuplées.

En 1933, le Guinness a été attribué à la ville d’Oymyakon avec -67,7 ºC. Mais Verkhoyansk, à 650 km au nord-ouest, réclame ce titre pour avoir enregistré la même température en 1892. Les Oymyakenses rétorquent qu’ils ont une mesure de 1926 atteignant les -71,2 ° C. Quoi qu’il en soit, chaque année du 10 novembre au 14 mars, les températures ne dépassent pas le 0 ºC.

Terdav.be

Cependant, aussi étonnant que cela puisse paraître, la vie quotidienne dans ces villes n’est pas altérée par les basses températures. Avec des intérieurs surchauffés et des vêtements thermiques spéciaux, le travail ne s’arrête que lorsque le mercure franchit la barrière des -55 ºC, ce qui n’est pas le cas chaque année. Et seule l’école élémentaire interrompt les cours lorsqu’elle atteint les -45 ºC.

Décidément, une réalité à part. Ce n’est pas étonnant, donc, que dans un tel endroit a été découvert en 2013 un mammouth congelé, mort il y a plus 32000 ans, avec du sang coulant sur la glace. La carcasse et les restes de l’animal sont conservés dans une chambre à -18 ° C dans les laboratoires du Musée du Mammouth à Yakoutsk, la capitale de la Yakoutie, où l’on peut les observer derrière un double vitrage.

C.A.T

Nous avons emprunté les photos de https://www.terdav.be/

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *