Catégories
Événement Politique Formalités - Visa -

Chine : le passeport britannique d’Outre-mer ne sera plus accepté

Pékin cessera de reconnaître le passeport britannique (outre-mer), qu’on nomme passeport BN (O), comme documents de voyage et d’identité à partir de dimanche 31 Janvier. Les autorités de Hong Kong informent les compagnies aériennes des exigences en matière de documents de voyage pour les résidents de la ville. Il s’agit d’une décision symbolique mais hautement politique

Une annonce qui intervient après la mise en place d’un passeport britannique pour les hongkongais

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé la décision de Pékin vendredi après-midi, quelques heures après Londres détails publiés du processus de demande pour le nouveau système de visa BN (O) qui sera officiellement lancé dimanche à 17 heures.

La Chine considère que le Royaume-Uni viole une convention

Selon la déclaration commune sino-britannique, signée avant la remise de Hong Kong à la Chine en 1997, le passeport BN (O) devait être un document de voyage uniquement et n’impliquait pas la citoyenneté. « La décision du Royaume-Uni viole gravement la souveraineté de la Chine, interfère dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine, et va à l’encontre du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales ».

Un impact négligeable pour le moment

L’impact immédiat sur les détenteurs d’un passeport BN (O) pourrait être négligeable à ce stade, ont déclaré des observateurs, étant donné que la plupart des Hongkongais éligibles étaient connus pour utiliser leur passeport de Hong Kong ou d’autres documents de voyage s’ils détenaient la double nationalité. Les résidents voyageant à l’intérieur et à l’extérieur du continent n’auraient qu’à utiliser leur permis de retour.

Au moins un million de hongkongais pourraient émigrer

Le gouvernement britannique a estimé en octobre dernier que plus d’un million de Hongkongais pourraient émigrer au cours des cinq prochaines années. La prévision la plus probable serait d’environ 320 000. Les familles de Hong Kong ont du mal à décider de partir pour la Grande-Bretagne

Certains pays liés par des accords avec la Chine pourraient suivre

Tian Feilong, un expert des affaires de Hong Kong à l’Université Beihang de Pékin, a déclaré que l’impact du rejet par la Chine du passeport BN (O) pourrait être plus large qu’aujourd’hui. Il déclare « Les pays liés par « la route de la soie » (the belt and road initiative) pourraient suivre la décision de Pékin et ne plus reconnaître les passeports BN (O) dans un proche avenir. Ce ne sont pas moins de 70 pays d’Asie, d’Europe et d’Afrique.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *