Catégories
Environnement Lifestyle Sujets de Société

Indonésie : Un cyclone frappe l’Indonésie et le Timor oriental, faisant plus de 100 morts

Au moins 113 personnes auraient perdu la vie en Indonésie et au Timor oriental voisin. Des dizaines d’autres sont toujours portées disparues après qu’un cyclone tropical a frappé les pays d’Asie du Sud-Est, laissant des milliers de sans-abri, ont annoncé les autorités.

Le décompte pourrait être plus lourd

L’agence indonésienne des catastrophes a révisé mardi à 86 le nombre de morts causés par les inondations et les glissements de terrain provoqués par les cyclones, contre 130 auparavant, invoquant une mauvaise communication avec les agences locales.

Le cyclone Seroja

Les sauveteurs indonésiens se sont précipités pour retrouver ceux qui étaient toujours portés disparus et utilisaient des pelleteuses pour nettoyer les montagnes de débris laissées à la suite du cyclone tropical Seroja. La tempête a aggravé la misère dans ces pays d’Asie du Sud-Est.

Le cyclone se déplace vers l’Australie

Des averses sont attendues le lendemain alors que la tempête déclenche des vagues au large de six mètres a déclaré l’agence indonésienne chargée des catastrophes. Le cyclone, qui prenait de l’ampleur alors qu’il se déplaçait vers la côte ouest de l’Australie, a entravé les efforts pour atteindre les survivants piégés.

Médecine, nourriture, couvertures

L’Union européenne s’est déclarée prête à offrir une assistance au Timor oriental frappé par la pauvreté, officiellement connu sous le nom de Timor-Leste. « Les inondations catastrophiques surviennent à un moment où le Timor-Leste travaille dur pour contenir la propagation du Covid-19 parmi sa population, mettant une pression supplémentaire considérable à la fois sur les ressources et sur le peuple timorais », a déclaré l’UE.

125 millions de personnes vivent dans des zones à risques !

Le président indonésien Joko Widodo a exprimé ses “plus sincères condoléances” pour la dévastation à l’extrémité sud-est de l’archipel. L’agence chargée des catastrophes a estimé que 125 millions d’Indonésiens – près de la moitié de la population du pays – vivent dans des zones à risque de glissements de terrain. Les catastrophes sont souvent causées par la déforestation, selon les écologistes.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *