Catégories
Lifestyle Culture

Egypte : Cérémonie du déplacement des momies royales égyptiennes au Caire

Le 3 avril dernier, au coucher du soleil, l’ensemble des momies royales égyptiennes conservées au MAE, (le Musée des Antiquités Égyptiennes) du centre du Caire place Tahrir, ont été  déplacées vers le MCE, Musée de la Civilisation Égyptienne dans le quartier de Fostat au Caire. Un évènement exceptionnel !

22 Momies royales

Ces Momies royales égyptiennes, au nombre de 22, concernent 4 Reines et 18 Rois d’Égypte ayant régné, durant l’époque pharaonique égyptienne, entre moins 3200 avant Jésus Christ jusqu’à la fin de la période pharaonique égyptienne, vers le 6ème siècle avant Jésus Christ au moment de l’invasion et l’occupation du pays par les perses, soit une période couvrant plus de 2600 ans.

Certes les momies royales égyptiennes n’ont pas été toutes découvertes, certaines tombes ont été pillées et les trésors dilapidés très tôt dans l’histoire de l’Égypte ancienne.

Un peu d’histoire

Ces Momies sont en majorité celles provenant de Rois et de Reines ayant régnés sous la 18ème et 19ème dynastie du Nouvel Empire.

Pour rappel selon les historiens, la civilisation égyptienne pharaonique, voit le jour avec l’accession au trône d’Egypte, du Roi Narmer, premier Chef militaire, qui aura unifié les deux terres, Haute et Basse en Égypte autour de 3120 avant Jésus Christ et elle s’éteindra en moins 31 avant Jésus Christ à la Mort par suicide de Cléopâtre VII dernière reine qui gouvernera le pays jusqu’à la chute de la dynastie ptolémaïque et l’avènement de la Période de l’occupation romaine, sous l’Empereur Octave Auguste.

La XVIIIe dynastie (de- 1550 à – 1292), est souvent assimilée à l’apogée de la civilisation égyptienne. Elle clôt la longue Deuxième Période intermédiaire et inaugure le Nouvel Empire avec l’expulsion des Hyksôs, peuplade asiatique qui occupaient le pays jusqu’à Abydos et dont la capitale est Avaris.

Cérémonie officielle

La cérémonie est partie du MAE, accompagnée par des officiels, dont le Président El Sissi a assisté. Le cortège de véhicules décorés à l’ancienne, en forme de barques solaires, est parti du centre du Caire, portant les sarcophages contenants chacun le corps d’une Reine ou d’un Roi avec leurs titulatures royales inscrites sur les flancs des sarcophages.

 Chaque véhicule porte un sarcophage transparent et éclairé de l’intérieur, pour accueillir la momie royale qui sera ainsi visible de tous, le long du cortège.

Un vrai privilège

 L’Égyptien ancienne, est la seule civilisation du monde antique, à avoir eu le privilège de voir conserver un nombre aussi important de ses momies royales appartenant à des Rois et des Reines ayant régnés pour certains il y a plus de 3800 ans.

Inauguration du Grand Musée Egyptien

D’autre part, le GME Grand Musée Égyptien du Caire doit être inauguré très prochainement après que la date eut été de nombreuse fois repoussée pour cause de pandémie du Covid.

A terme, 100.000 œuvres seront présentées dans ce complexe architectural géant dont la surface est équivalente à deux fois la surface du Grand Louvre.

Nous aurons tous une pensée respectueuse pour tous ces Monarques qui ont fait l’histoire de toute cette région sur plus de 3200 ans, et dont trois d’entre eux resteront célèbres, le premier pour avoir fait d’un jeune hébreu du nom de Joseph, son premier ministre, sage, savant et  interprétant les rêves du Roi et pour le second Pharaon,  qui aura à souffrir des foudres divines selon les écritures et la Thora, car il aura été en conflit avec son frère adoptif, ce jeune rebelle hébreu Moïse, dont les juifs viennent de fêter cette date anniversaire, Pessah, qui commémore la sortie d’Égypte et la libération de leur peuple en esclavage en Égypte.

Ne pas oublier

Car ne l’oublions pas, les Prophètes Joseph, puis Moïse et Aron et plus tard Jésus Christ, iront tous trouver refuge sur la terre accueillante d’Égypte même si parfois cela provoquera des conflits.

Pour Jésus Christ, n’oublions pas non plus sa célèbre fuite en Égypte qui lui aura sauvé la vie, en évitant le recensement meurtrier d’Hérode, 

Une longue et riche histoire entre ces deux civilisations, voisines et aujourd’hui réconciliées et en paix.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *