Catégories
Travel Opinion

Fairmoove : un entretien très chaud avec notre ami Jean-Pierre Nadir !

Nous avions interpelé JP Nadir quand un article sur Fairmoove est apparu chez un de nos voisins, il y a quelques semaines. Nous n’étions pas heureux d’avoir « loupé » cette information. Nous lui avons dit. Il n’était pas très heureux. Il a précisé qu’il s’agissait d’une pratique contestable car la journaliste ne l’a pas joint directement pour avoir des informations correctes. Ce qui a été raconté ne correspondait pas réellement à ce que veut proposer Fairmoove. Il est vrai que poser des questions à un programmeur et non à l’entrepreneur ; on peut avoir quelques surprises !

Donc nous avons décidé de poser nos questions directement à Jean-Pierre Nadir que nous connaissons depuis de nombreuses années et nous avons profité de sa participation dans une émission TV pour avoir quelques détails.

MisterTravel. News (MTN) : Avant le lancement de Fairmoove, annoncé un peu trop tôt par des indiscrétions, tu te lances dans une aventure télévisuelle. Tu es déjà un bon client des radios. Qu’est qui te pousse à être devant le micro ou les caméras ?

Jean-Pierre Nadir (JPN) :  Depuis le lancement d’Easyvoyage en 2000, je me suis toujours fortement investi dans la relation avec les médias, considérant que c’est un très bon levier de promotion, à la fois de mes entreprises et au-delà de mes idées. Ce qui revient, du reste, au même car en général mes idées nourrissent mes entreprises et vice versa.

Je me suis beaucoup inspiré de Jacques Maillot, qui reste le modèle incontesté en la matière. Mais notons aussi que l’époque dans laquelle nous vivons se réinvente autour d’entreprises incarnées et donc « d’incarnants » forts et porte-voix éclairés de leurs activités. Ce qui était donc valable hier est encore plus vrai aujourd’hui.

MTN : cette émission peut apporter une visibilité sur Fairmoove. Mais tout n’est pas encore prêt ? Comment éviter la frustration d’éventuels prospects ?

JPN : Aucune inquiétude Serge, cette émission est très lourde à enregistrer et à monter, et si nous venons d’en terminer avec les plateaux, il en va tout autrement du travail de post prod, qui lui vient seulement de débuter. L’émission quant à elle sera diffusée en octobre/novembre ou plus sûrement en janvier/février 2022. Fairmoove sera donc largement au rendez-vous. Ceci dit j’ai peu évoqué mon entreprise, la vedette de cette émission étant bien évidement les candidats et non les jurys.

MTN : quand on arrive, aujourd’hui, sur le site Fairmoove, il faut aujourd’hui répondre aux pays visités. J’ai abandonné car un peu lassé par le questionnaire … et pourquoi répondre tant qu’on ne sait pas ce qu’apporte Fairmoove … Qu’en penses-tu ? Est-ce de la bonne frustration ?

JPN : On n’arrive pas aujourd’hui sur le site Fairmoove puisqu’il n’est pas encore ouvert et ouvre le 10 juin ! Pour l’instant, on peut s’inscrire sur Fairmoove Explore qui est une application de gamification, permettant d’évaluer ses découvertes de la planète, de calculer son empreinte carbone et de créer un matching avec les destinations vous correspondant et pouvant être partagées avec sa tribu. C’est un programme qui évidemment fonctionnera avec Fairmoove, mais qui peut aussi être utilisé de manière autonome.

Désolé Serge que ta passion dévorante pour le Voyage et les voyages nécessite un peu de temps pour renseigner tous les pays déjà parcourus … 😊

MTN : peux-tu expliquer en peu de mots le concept de Fairmoove et ce qu’il apportera aux personnes souhaitant voyager ?

JPN : Le projet Fairmoove est avant tout la résultante de 30 ans de réflexion autour du tourisme et de ses modèles de distribution. J’ai commencé à réfléchir au modèle de vente de voyage à partir des années 90 au travers d’échanges avec Gilbert puis Serge Trigano, avec Jacques Maillot, Georges Colson, Philippe Demonchy voire Jean-Pierre Mas (à noter qu’à l’époque il ne m’aimait pas beaucoup… j’ai le sentiment que cela a évolué par la suite 😉).

J’ai ensuite prolongé mes réflexions au travers de partage d’expériences avec Olivier Kervella, Carlos Da Silva, Jean-François Rial, Patrice Caradec, Michel-Yves Labbé, Michel Salaün, … mais également avec des entrepreneurs davantage orientés sur le digital tels que Brent Hoberman fondateur de Lastminute, Jacques-Antoine Granjon Fondateur de Veepee, Olivier Grémillon Vice-président de Booking, Denis Philipon fondateur Voyage privé, plus récemment Steeve Hafner fondateur de Kayak, Emmanuel Grenier Directeur de Cdiscount, ou encore Christian Sabbagh Fondateur d’Orchestra. Tous ces noms et davantage que d’autres encore ayant contribué à la révolution technologique de nos métiers.

J’ai participé à de nombreux séminaires du Seto autour de Rene Marc Chickli qui m’ont immergés au cœur de la profession de ses réflexions de ses aspirations de ses tentatives de rénovations !

Par ailleurs je suis présent depuis des années au Congrès Selectour où j’ai pu échanger avec Laurent Abitbol et avec ses équipes, à de nombreuses reprises… et au-delà j’ai mené des entretiens avec des spécialistes du e-commerce, dans des déclinaisons tels que les box ou les ventes par abonnement, mais également des influenceurs adeptes du drop shipping, des experts de l’animation de communautés orientées e-commerce comme mon ami Anthony Bourbon Fondateur des barres Feed, très populaire auprès des millennials (les barres comme Anthony 😉).

Au-delà ma réflexion m’a amenée à considérer, de longue date la dimension sociétale des acteurs touristiques à destination et à l’évidente portée écologique, économique et éthique au travers de leurs initiatives.

Fairmoove est donc la conceptualisation dynamique et positive de l’addition de ces deux réflexions. Rendez-vous le 10 juin pour en savoir plus …  😊

MTN : Tu dois déjà être bien occupé avec Fairmoove, comment arrives-tu à trouver du temps pour des émissions télévisées ?

JPN : Les émissions télés contribuent à alimenter ton réseau, ta notoriété et celle de ta ou de tes marque(s). Elles sont donc un mal nécessaire, car produisent un bien évident… Ceci dit, ce n’est pas seulement mettre en avant son ego. C’est prendre des risques ce qui est bien la vocation d’un dirigeant d’entreprise

Quand on fait des médias, on s’expose, quand s’expose, on reçoit des gratifications, des injonctions voire même dorénavant sur les réseaux sociaux des tentatives d’humiliation… Oui ! Oui ! N’ayons pas peur des mots. Avec les réseaux sociaux faire des médias est devenu un exercice encore plus compliqué et si on peut en tirer des bénéfices, il faut en accepter parfois les effets négatifs.

Pour le temps consacré, cet investissement fait pleinement partie du job et au-delà sur Fairmoove, je m’appuie sur deux associés, de très haut niveau Arthur Courtinat, qui était Directeur de la partie voyage de Figaro (Marco Vasco / Maison du voyage) et Corinne Louison qui était Directrice générale de Directour.

Je ne suis donc pas un homme-orchestre, encore moins un homme seul.

La qualité du projet a permis de fédérer une équipe de qualité.

J’étais à l’initiative, nous sommes désormais nombreux à la manœuvre.

MTN : Dans l’émission « Qui veut être mon associé ? » que recherche avant tout chez un candidat à la création d’une entreprise ? Parfois, certains ont de très bonnes idées mais ne savent pas se « vendre ». Quel moyen pour dénicher le bon concept et le bon candidat ?

JPN : Les candidats à l’évidence recherchent 3 choses :

Une exposition médiatique, un accompagnement éventuel ou à minima une analyse d’expert leur permettant de grandir et enfin des investisseurs leur permettant de se développer plus rapidement.

Nous avons vu un peu plus de 35 dossiers lors de séances très intenses d’1h30 par entreprise.

J’en retiens personnellement 3 choses ; une très grande qualité de dossiers, une bonne capacité des entrepreneurs à les défendre et des échanges très constructifs tant pour les porteurs de projet que pour les membres du jury. Au final, cette émission traduit le nouveau souffle, la nouvelle dynamique de l’entreprenariat français qui se traduit par des initiatives extrêmement variées, touchant à tous les secteurs, mais qui puisent leurs racines à la même source, l’idée de quand on veut … souvent on peut et quand on peut on finit en général par y arriver. Et parfois pas qu’un peu ! 😊

 https://www.fairmoovexplore.fr/destinations ….  il faut effectivement de la patience quand on a eu la chance d’effectuer beaucoup de voyages dans sa vie …

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Fairmoove : un entretien très chaud avec notre ami Jean-Pierre Nadir ! »

Idée intéressante.. Où sont les femmes ? Elles semblent vraiment absentes de la liste des personnes consultées que ce soit dans les années 90..ou plus tard..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *