3 mars, 2024
spot_img

L’Italie interdit les navires de croisière de la lagune de Venise dès le 1er Août

Les autorités italiennes nous ont habitués à être très prudents dans ce type d’annonce. Ce n’est pas la première fois que le pays souhaite interdire les navires de plus de 25 000 tonnes à Venise, proche de la Place St Marc.

Un décret venant du premier Ministre

“Le décret adopté aujourd’hui constitue une étape importante pour la protection de la lagune vénitienne”. Les travailleurs et les entreprises touchés par les changements seront indemnisés, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Mario Draghi. Cette décision devrait prendre forme le 1er Août 2021.

La menace de l’Unesco a peut-être été un détonateur

L’Unesco a menacé Venise depuis de nombreuses années. L’organisation demandait à l’Italie d’interdire définitivement aux navires de croisière d’accoster sur le site du patrimoine mondial. 

Cette décision est saluée par les militants anti-navire de croisière.

“Nous devrions enfin y être arrivés”, a déclaré Tommaso Cacciari, le chef de No Grandi Navi (plus de grands navires), un groupe militant qui proteste contre les navires depuis plus d’une décennie.

Les compagnies de croisières devront attendre pour accoster à Venise

Les autorités prévoyaient depuis longtemps d’aménager le port industriel de Marghera afin qu’il permette de débarquer les passagers des navires de croisière. Le gouvernement a nommé un commissaire pour accélérer le travail, ce qui prendrait normalement environ six mois. Parallèlement, un appel d’offres pour la construction d’un terminal équipé pour accueillir des navires de plus de 40 000 tonnes a été publié fin juin.

La limite de 25 000 tonnes signifie que seuls les petits ferries à passagers et les navires de fret pourront utiliser le canal de la Giudecca pour entrer dans le centre historique de Venise

La Cruise Lines International Association a déclaré : « L’industrie des croisières soutient une nouvelle approche depuis de nombreuses années, il s’agit donc d’un grand pas en avant. De plus, la décision du gouvernement de nommer un commissaire spécial pour accélérer le processus est une évolution bienvenue. Nous attendons maintenant avec impatience les progrès réalisés vers la fourniture d’arrangements d’amarrage alternatifs à temps pour la saison 2022. »

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour