2 mars, 2024
spot_img

USA : fusion entre Spirit et Frontier Airlines pour créer une méga low-cost

Un nouveau transporteur low-cost – dont le nom n’est pas encore connu – naîtra de la fusion de Spirit et Frontier Airlines et proposera plus d’un millier de vols quotidiens vers plus de 145 destinations, se positionnant à la cinquième place (en nombre de passagers transportés) du classement des grandes compagnies américaines qui contrôlent environ 80 % du trafic aérien national : American, Delta, United et Southwest Airlines. L’opération a un coût estimé de 6,6 milliards de dollars.

Comme la plupart des compagnies aériennes américaines, Spirit et Frontier ont également souffert au cours des deux dernières années en raison de l’effondrement du transport aérien. Spirit fait état d’une perte de 440,6 millions de dollars en 2021 hors fonds d’assistance fédéraux, qui ont été distribués à tous les transporteurs américains. Une amélioration par rapport aux 719,6 millions de dollars perdus en 2020. Contrairement au cas de Frontier, qui a enregistré une perte de 299 millions de dollars en 2021, un chiffre similaire à celui de l’année précédente.

Cependant, les revenus combinés du quatrième trimestre des deux compagnies n’ont affiché qu’une perte de 2 points de pourcentage par rapport à la même période de 2019 : un chiffre bien plus proche des niveaux d’avant la pandémie que celui enregistré par les quatre principales. compagnies aériennes étasuniennes. En effet, les deux transporteurs se placent sur le segment loisirs, qui se redresse beaucoup plus vite que le business travel.

Reste à savoir si la fusion sera approuvée ou non par les autorités antitrust fédérales, car l’administration Biden a récemment adopté une approche très stricte à ce propos, en bloquant récemment une alliance entre American et JetBlue.

Les dirigeants des deux transporteurs sont cependant optimistes. Selon Bill Franke, président du conseil d’administration de Frontier : “C’est précisément le type de transaction qui devrait être soutenue par le gouvernement car elle est bénéfique pour les consommateurs, pour les employés et aussi pour les villes petites et moyennes desservies par ces compagnies aériennes. Et au final, même fusionnées, les deux sociétés contrôleraient encore moins de 10% du marché aérien».

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour