Catégories
Europe Sanitaire Sujets de Société

Espagne: des solutions pour minimiser les agressions sexuelles dans les bars et boîtes de nuit

Selon les informations publiées sur le site professionnel espagnol tourinews.es, l’International Nightlife Association (l’INA, fondée en 2012 à Barcelone, https://www.nightlifeinternational.org/en/) a développé une initiative visant à minimiser le risque d’introduction de produits chimiques dans les boissons servies dans les clubs et discothèques.

Ainsi, l’INA, avec les sociétés NightCap et StopTopps, a développé deux scellés de sécurité comme couvercles pour boissons : l’un sous la forme d’un manchon avec un ajustement élastique et un autre en aluminium jetable qui mettra en œuvre un code QR à scanner et avec lequel appeler la police.

Les boissons ne seront pas servies avec ces couvercles, mais ils pourront être demandés dans les bars des discothèques qui appliquent le protocole, comme Ushuaïa Ibiza Beach Hotel, Hï Ibiza, Pacha Barcelona, ​​​​​​Shôko Madrid, entre autres.

Il existe une vingtaine de substances associées à la drogue du viol, mais deux d’entre elles sont plus fréquemment utilisées: le Rohypnol et le GHB. Leur prise provoque des effets déroutants : sensation soudaine de vertige, parfois d’euphorie, puis amnésie partielle ou totale. C’est la porte ouverte aux agressions de tous types (abus sexuels, vols etc…).

Une autre des initiatives menées par l’Association pour prévenir le harcèlement et les agressions sexuelles dans les lieux de vie nocturne est le protocole international ‘Ask for Angela’ (Ask for Angela) importé du Royaume-Uni et qui vient du terme ‘Angel’ . Ce protocole intègre la formation du personnel des lieux de divertissement dispensée par des experts en sécurité de nuit à l’ensemble du personnel accompagnée d’une explication pratique.

De nombreuses destinations touristiques comme Magaluf, Salou ou Ibiza sont connues comme des référents du « tourisme de soulerie » où des milliers de jeunes étrangers viennent chaque année passer quelques jours de fête et de débauche (à ce propos, voir notre article https://mistertravel.news/2020/08/10/baleares-stop-au-tourisme-alcoolise/).

Plusieurs bars et établissements proposent depuis quelques années des pailles pour détecter des drogues telles que le burundanga, l’ecstasy liquide ou la kétamine, des substances dont on estime qu’elles sont présentes dans un cas d’agression sexuelle sur trois.

En outre, des étudiants de la North Carolina State University ont créé « Undercover Colors », une marque de vernis à ongles qui change de couleur lorsqu’il entre en contact avec un liquide dans lequel de la drogue a été introduite. Le produit est disponible en plusieurs couleurs, dont le transparent, et pourrait constituer une mesure de soutien contre les agressions sexuelles dans les zones touristiques. En cas de suspicion, le touriste n’a qu’à insérer un doigt dans la boisson et en quelques secondes, le changement de couleur de l’ongle révélera l’existence d’une de ces drogues dans le verre.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *