Catégories
Office du tourisme Asie

AMAZING NEW CHAPTERS : La Thaïlande invite à de nouvelles expériences

J-1 pour la réouverture en grand de la Thaïlande au cas où la nouvelle vous aurait échappé. Car le pays ne ménage aucun effort pour annoncer aux professionnels comme au public : nous sommes fin-prêts à vivre avec vous de nouveaux chapitres de notre accueil.

A partir du 1er juin, plus de test à faire ni au départ ni à l’arrivée, plus de quarantaine. Vous devrez juste avoir votre formulaire d’entrée en Thaïlande et une assurance obligatoire en plus de votre passeport bien entendu.  Pour la peine toute la direction monde de l’autorité thaïlandaise du tourisme (TAT) se déplace à la rencontre des professionnels et des journalistes. L’idée est de jouer carte sur table, de réactiver le tourisme sous d’autres formes vers une destination très appréciée des Français mais aussi d’expliquer que la sécurité sanitaire reste le maître mot de la reprise.

Pour en parler, Mister Travel News s’est entretenu avec M. Siripakorn Cheawsamoot qui dirige le marketing et la communication au niveau international.

MTN : qu’est-ce que le COVID a changé dans votre façon d’organiser le tourisme ?

S.C. : En fait nous avons pris une grande leçon. On apprend des difficultés et on apprend des autres. Ce virus était un mystère pour tout le monde et nous avons réagi par étapes en nous inspirant les uns des autres. En un premier temps en janvier 2021 avec le concept de « happy quarantaine » permettant aux visiteurs de séjourner pendant 14 nuits dans de grands hôtels où le personnel était vacciné : les vaccins leur ont été prioritairement réservés. Sur place, nous apportions tout à nos clients : nourriture, animations, assistance, services démultipliés. Environ 40 000 visiteurs, majoritairement européens dont pas mal de Français, et la plupart en couple ou en famille en ont profité entre janvier et juin ; mais uniquement sur certaines îles où on pouvait atterrir directement et contrôler la situation.

MTN : vous avez en effet ouvert prudemment île par île sans générer de contaminations excessives apparemment. Pensez-vous que les visiteurs potentiels l’ont perçu ?

S.C. : Oui je le crois. Globalement ils ont compris que nous avions des règles très strictes qui, maintenant peuvent être suspendues. Aujourd’huji 95 % de notre population est soit vaccinée soit a eu le virus et la charge virale diminue partout. Ce qui est certain c’est qu’il n’y aura jamais de compromis avec la sécurité sanitaire.

MTN : Vous disiez avoir pris une grande leçon. Qu’a-t-elle généré comme prise de conscience et comme réorientation du tourisme thaïlandais ?

S.C. : nous voulons renforcer cette collaboration internationale née à l’occasion de la pandémie. Nous allons aussi étendre plus largement le tourisme de santé et de bien-être en Thaïlande. Le pays s’y prête. Nos trois piliers dans un avenir proche ce sont : nature, gastronomie et « thaïness » avec tout ce que nos visiteurs apprécient tellement dans la façon d’être et l’accueil de notre population. La  gastronomie, autre point fort de notre pays, va s’étendre à la gastronomie locale bien plus largement qu’aux seuls hôtels et en association avec la population locale. Quant à la nature, elle a eu le temps de se reconstituer. A nous de la faire apprécier ailleurs aussi qu’autour des plages et de la maintenir en responsabilisant mieux les touristes. Et puis nous voulons vous faire vivre d’innombrables nouvelles expériences aussi bien côté nature, sport, bien-être, séjours romantiques, rencontres avec la population…

MTN : C’est un peu contradictoire, non de vouloir de nouveau attirer des millions de touristes tout en accentuant le maintien des sites naturels ?

S.C. : Là aussi nous avons modifié nos projets. Ce ne sont pas les prix qui vont augmenter mais nous visons pour 2022, environ 50 % (et 80 % l’année suivante) des 40 millions de visiteurs annuels que nous avions atteints en 2019, avec moitié moins de touristes mais des séjours plus longs. (n.d.l.r. le segment tourisme à forte valeur ajoutée qui est espéré devrait atteindre une dépense moyenne de 1700 € par voyage contre 740 auparavant)

MTN : Quel message souhaiteriez-vous transmettre aux professionnels du tourisme et aux touristes français ?

S.C. il est simple : vous pouvez venir en toute tranquillité et si vous avez la moindre question, le moindre doute, si vous voulez tout connaître, avant de partir, sur d’éventuelles difficultés que vous pourriez rencontrer sur place, n’hésitez à aucun moment à contacter nos offices de tourisme.

Propos recueillis par Evelyne Dreyfus

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.