Catégories
Economie Aérien

Air Caraïbes: augmentation des tarifs sur les court et long-courriers

Air Caraïbes, compagnie aérienne antillaise spécialiste des Caraïbes, annonce qu’en raison d’une hausse brutale du prix du kérosène de plus de 15%, décidée par les pouvoirs publics, dans les aéroports des Antilles françaises, elle est dans l’obligation de procéder à une augmentation de ses tarifs sur ses vols court et long-courriers qui s’appliquera dans les prochains jours.

Air Caraïbes a appris le 8 juin, l’augmentation, avec effet rétroactif au 3 juin, de l’ordre de 15% du prix du kérosène dans l’ensemble des Départements français des Antilles. Ces augmentations appliquées par la Société Anonyme de Raffinerie des Antilles (SARA) et les autorités françaises – prises sans concertation sérieuse avec les compagnies aériennes – alors que les tarifs du kérosène sont déjà significativement plus élevés en Martinique, Guadeloupe ou Guyane que dans le reste de l’arc caribéen. La FNAM a condamné fermement cette décision dans un communiqué de presse publié le 13 juin. A cette hausse importante, viennent encore s’ajouter les éléments ci-dessous :

  • Air Caraïbes a subi, comme l’ensemble des compagnies aériennes mondiales, des impacts économiques majeurs pendant les 2 années de crise sanitaire.
  • Depuis maintenant 4 mois, le conflit russo-ukrainien fait exploser le prix du pétrole. Des prix qui ont plus que doublé avec, de surcroît, une monnaie de référence le dollar, lui aussi en forte hausse par rapport à l’euro.

Jusque-là, le prix des billets avait augmenté de manière mesurée et limitée :

  • Air Caraïbes a bien conscience qu’elle a aussi un rôle de service public et de continuité territoriale entre la Métropole et les territoires d’outre-mer qu’elle dessert depuis bientôt 20 ans.
  • La compagnie est celle qui dispose d’une flotte d’appareils les plus économes en carburant du marché : les Airbus A350 consomment jusqu’à 25% de moins que d’autres appareils.

Néanmoins aujourd’hui, Air Caraïbes, pour des raisons de survie économique, se voit contrainte de procéder à des augmentations de sa surcharge carburant par aller simple de 3€ sur son réseau régional et de 30€ sur les vols long-courriers.

Il est entendu que tous les clients ayant déjà achetés leurs billets pourront voyager au tarif fixé à l’achat.

Marc Rochet, Président d’Air Caraïbes, déclare : « Les compagnies aériennes ont des coûts fixes élevés mais les tarifs qu’elles pratiquent doivent rester accessibles aux ultra-marins, qui ont un besoin vital de pouvoir voyager. Si cette décision brutale et unilatérale reste en vigueur et n’est pas annulée par les pouvoirs publics, il n’y aura plus aucune compagnie aérienne en capacité de desservir les outre-mer dans ces conditions économiques insupportables. »

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.