Catégories
Amérique centrale Destination Caraïbes

Du Panama au Belize, 8 expériences nature en Amérique centrale et en République Dominicaine.

Qu’il s’agisse de plonger dans la plus grande barrière de corail de l’hémisphère nord, d’observer des baleines à bosse dans le Pacifique ou encore de conquérir le cratère d’un volcan et d’observer ses rivières de lave incandescente : dans la région, chaque expérience vous invite à découvrir la nature à l’état pur.

L’Amérique centrale et la République Dominicaine sont des territoires où l’origine de notre planète peut être vécue et reconnue ; un isthme qui a émergé des mers il y a des millions d’années pour devenir un véritable sanctuaire tropical. Entourée par l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, la région concentre 12 % de la biodiversité mondiale. En tant que telle, elle invite à des expériences uniques d’écotourisme et d’aventure le long de sa silhouette courbée de volcans, de jungles, de lacs, de rivières et de chutes d’eau à couper le souffle.

Observation des baleines sur la côte Pacifique du Panama
Entre juillet et octobre, la côte Pacifique du Panama accueille environ 2000 baleines à bosse (Megaptera Novaeangliae), qui voyagent depuis l’Antarctique et l’Alaska. La principale raison de cette migration est la chaleur des eaux de la région, qui en fait l’endroit idéal pour les mères et les petits, à l’abri des prédateurs. 

L’archipel de Las Perlas et les îles de Contadora, Herrera et Los Santos sont quelques-uns des endroits idéaux pour observer ces géants des mers. Si vous avez de la chance, vous pouvez le faire depuis le rivage – il y a plus de 55 kilomètres de plage – bien qu’il soit conseillé de prendre un bateau pour vivre l’expérience de plus près et écouter leur son.
Perdez-vous dans les forêts sauvages du Costa Rica
La riche biodiversité du Costa Rica invite les amoureux de la vie sauvage à s’aventurer dans ses forêts à la recherche de toutes sortes d’espèces.

La forêt tropicale de Monteverde, par exemple, est l’un des joyaux naturels du pays et abrite 2,5 % de la biodiversité mondiale, dont environ 10 % de la flore est endémique. De nombreuses activités d’aventure peuvent y être pratiquées, comme l’accrobranche en rappel.

D’autre part, le parc national de Corcovado et la baie de Drake, situés au nord de la péninsule d’Osa, sont l’un des endroits les moins fréquentés par les touristes, mais d’une richesse naturelle unique. Il possède la plus grande concentration d’espèces de flore et de faune du pays et est connu comme le zoo ouvert du Costa Rica.
Atteindre le cratère du volcan Masaya au Nicaragua
À seulement 23 kilomètres de Managua, la capitale du Nicaragua, se trouve le parc national du volcan Masaya, le premier et le plus grand volcan du pays et l’une des attractions les plus populaires du Pacifique. Au sommet du volcan Masaya, au pied duquel se trouve une impressionnante lagune volcanique du même nom, se trouve le cratère Santiago, large de 500 mètres et profond de 200 mètres, que l’on peut atteindre en voiture, ainsi qu’un lac de lave actif. Le parc abrite également un intéressant système de tubes de lave où des milliers de chauves-souris et d’insectes vivent en harmonie avec la nature environnante. Il peut être visité de jour comme de nuit ; le soir, un spectacle émerveille ses visiteurs : l’appréciation du « lac de lave« , que l’on peut voir depuis le bord du cratère.
Baignade dans les 27 étangs de Damajagua à Puerto Plata, République Dominicaine
Situées à 36 kilomètres de Puerto Plata, dans l’Atlantique nord de l’île, ces impressionnantes chutes d’eau constituent l’une des plus importantes attractions d’aventure de la République Dominicaine. Une excursion d’une journée ici implique une randonnée à travers d’épaisses forêts et sur des ponts, tout en découvrant la flore dominicaine. Après avoir atteint le sommet d’une colline rocheuse, vous commencerez un voyage vers le bas, en sautant ou en glissant le long d’une série de cascades et de toboggans dans des piscines cristallines d’un vert émeraude. Sept d’entre eux sont habituellement visités, bien que les 27 soient accessibles à un public plus entraîné à l’escalade et au trekking.
Plongée à Útila, Honduras
Útila, l’île la plus proche du continent et la plus petite du département insulaire du Honduras, est également l’un des meilleurs endroits pour plonger en Amérique centrale. Imprégnées d’une atmosphère d’histoires de pirates, ses eaux sont un sanctuaire pour le requin-baleine, le plus grand poisson de la planète. En outre, cette petite île possède le plus grand nombre d’écoles de plongée certifiées PADI du pays et certains des prix les plus bas du marché pour les cours de plongée. Si vous n’êtes pas ou ne voulez pas être certifié en tant que plongeur, le côté sud de l’Útila possède un récif très peu profond parfait pour le snorkeling.

Braver les vagues du Salvador sur une planche de surf
Le Salvador est la destination par excellence pour quiconque se considère comme un bon surfeur. Les vents forts qui soufflent pendant la majeure partie de l’année promettent des vagues épiques recommandées aux surfeurs les plus expérimentés. La Libertad, avec ses plages cultes, est la région par excellence pour ce sport. De la plage d’El Tunco, avec des vagues particulièrement puissantes entre les mois de mars et de septembre, à la route d’El Sunzal où vous pourrez essayer des vagues de tailles impensables. A ne pas manquer, la région de San Miguel, dont la plage Las Flores est un paradis de sable gris clair habité par des pêcheurs et l’une des plus importantes destinations de surf du Salvador.

Naviguer sur le Rio Dulce, Guatemala
Situé dans le département d’Izabal, entre le lac Izabal et la baie d’Amatique, le Rio Dulce, porte d’entrée de la mer des Caraïbes, offre des paysages d’une beauté unique et est connu comme un refuge pour une variété d’oiseaux indigènes et migrateurs. Pour parcourir les 16 kilomètres qui séparent le golfe de la mer, les eaux – entre 30 et 50 mètres de profondeur – pénètrent dans un immense canyon niché entre des montagnes calcaires luxuriantes. La promenade en bateau vous fera également passer devant des cayes et des îlots de tailles diverses, et vous aurez la chance d’apercevoir des lamantins et des crocodiles. 

Découvrez l’impressionnante barrière de corail de Belize
Les amateurs de plongée sous-marine, de snorkeling et de faune marine s’en donneront à cœur joie dans le deuxième plus grand système de récifs coralliens du monde. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la barrière de corail de Belize s’étend sur 185 miles d’habitats complexes et abrite plus de 100 espèces de coraux, des centaines d’espèces de poissons et une abondante variété de vie marine.  Un autre grand site de plongée au Belize est le célèbre Great Blue Hole, dont la vie marine comprend des requins nourrices, des mérous géants et différents types de requins tels que le requin de récif des Caraïbes et le requin à pointe noire.
Plus d’informations : https://www.visitcentroamerica.com/
fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.