Catégories
Aérien Travel Transport

Low-cost : elles devancent en 2022 les compagnies traditionnelles …

Les Echos, par la plume de Bruno Trevidic, publie un excellent article sur le transport aérien. On assiste, cette année, au rebond du trafic aérien et surtout au triomphe des low-cost !

Un niveau d’activité supérieur ou égal à 2019

L’information vient d’Eurocontrol … « ce sont toutes des compagnies à bas prix. A savoir Ryanair, la hongroise Wizz Air, la britannique Jet2, l’espagnole Volotea et la grecque Aegean. Toutes les autres restent de 8 % à 20 % en dessous de leur niveau d’avant crise. Et si le trafic aérien européen reste encore en deçà de son niveau de 2019, le trafic intra-européen low cost a, quant à lui, déjà renoué avec la croissance ».

Ryanair et ses filiales Buzz, Malta Air et Lauda raflent la mise

« Pour les plus performants, la progression est même spectaculaire. En tête du peloton, avec quelque 3.000 vols quotidiens, le groupe Ryanair et ses filiales Buzz, Malta Air et Lauda, affichent ainsi, semaine après semaine, une offre supérieure de 12 % à 13 % à celle de l’été 2019. Soit environ 300 vols de plus par jour qu’avant la crise du Covid et 16,8 millions de passagers transportés durant le seul mois de juillet. C’est presque autant qu’Air France sur les six premiers mois de l’année (17,4 millions). »

La championne de la croissance reste néanmoins Wizz Air

« avec une offre estivale en hausse d’environ 30 %, comparée à l’été 2019, plus de 800 vols quotidiens et 4,7 millions de passagers sur le seul mois de juillet. C’est 1,8 million de passagers de plus qu’en juillet 2019 ! »

Les courts et moyen-courriers font la part belle aux low-cost

« Cette surperformance des compagnies low cost s’explique par le redressement toujours plus lent du trafic long-courrier, qui reste handicapé par la persistance des restrictions sanitaires en Asie, et notamment en Chine. Elle correspond également à l’attrait retrouvé des destinations soleil européennes – Espagne, Grèce, Italie et, dans une moindre mesure, la France – qui sont également les premières à avoir retrouvé leur niveau de trafic touristique d’avant l’épidémie, malgré les appels à la grève et les difficultés dans les aéroports »

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.