14 juin, 2024
spot_img

Cuba sans Carnaval ni fêtes populaires à cause de la crise énergétique

La crise énergétique à Cuba a atteint La Havane. Contrairement à plusieurs provinces de l’intérieur du pays, la capitale n’a jusqu’à présent pas été touchée par les coupures d’électricité prévues, qui ont déjà déclenché des manifestations massives contre la dictature dans tout le pays. 

Les médias d’État ont rapporté que La Havane coupera l’électricité, annulera le Carnaval (prévu le 19, 20 et 21 août) et prendra d’autres mesures début août alors que la crise énergétique du pays s’aggrave. 

La capitale, qui abrite un cinquième des 11,2 millions d’habitants de Cuba et le centre de l’activité économique, a été épargnée par les coupures de courant quotidiennes de quatre heures ou plus qui ont sévi sur le reste de l’île pendant des mois.

Lors d’une apparition à la télévision en juin dernier, le dictateur Díaz Canel a reconnu le mécontentement social face aux pannes de courant persistantes et généralisées dans tout le pays et a promis de stabiliser la capacité électrique au cours de l’été. Malgré ces promesses, le ministre de l’Énergie et des Mines, Liván Arronte, a reconnu que les coupures de courant se poursuivraient indéfiniment. Le régime de Castro soutient que les pannes sont dues à des pannes de centrales électriques, à un manque de carburant pour la production d’électricité distribuée et à des travaux de maintenance planifiés.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour