Catégories
Lifestyle Culture Sujets de Société

Japon: un saké … sinon rien … !

De nombreux gouvernements du monde entier seraient probablement ravis si leurs citoyens buvaient moins d’alcool. Le Japon adopte une approche différente et appelle les jeunes du pays à faire leur part pour la nation et à boire davantage.

Une campagne de publicité pour boire plus

L’Agence nationale des impôts (NTA) mène une campagne destinée aux personnes âgées de 20 à 39 ans, les invitant à proposer des moyens de rendre la consommation d’alcool plus populaire pour ce groupe démographique, a rapporté Jiji Press. Les recettes fiscales provenant de l’alcool ont également diminué, passant de 5 % des recettes fiscales totales en 1980 à seulement 1,7 % en 2020. Les revenus du gouvernement grâce à la taxation de l’alcool au cours de l’exercice 2020 se sont élevés à 1,1 milliard de yens (8,14 milliards de dollars), en baisse de 110 milliards de yens (814,21 millions de dollars).

Sake Viva : la campagne des impôts !

L’agence a lancé le programme « Sake Viva » concours pour les meilleures idées de nouveaux produits et opportunités alternatives pour ouvrir une canette ou une bouteille, comme boire à la maison.

Les gagnants du concours doivent être annoncés début septembre, l’agence espérant que les idées qui émergent de la séance de remue-méninges sur l’alcool aideront à augmenter les ventes une fois de plus et, bien sûr, à augmenter les recettes fiscales du gouvernement.

Bien sûr, les producteurs saluent cette initiative

L’industrie nationale des boissons a salué la campagne, soulignant que la consommation de boissons alcoolisées au Japon a généralement connu des modes de popularité, mais qu’elle est en déclin général depuis plusieurs décennies.

« Le pic de consommation au Japon remonte à environ 40 ans, mais il a considérablement diminué depuis », a déclaré Hiromi Iuchi, porte-parole de l’Association japonaise des fabricants de saké et de shochu.

Avant on buvait du saké comme on buvait le vin !

« À l’époque, les gens buvaient du saké à peu près tous les jours, mais la bière a commencé à devenir très populaire, puis le Japon a connu son boom du vin, puis le boom du whisky et maintenant il y a beaucoup de boissons importées disponibles, mais il y a toujours un général baisse de la quantité consommée », a-t-elle déclaré. On connait les raisons du déclin … campagnes de prévention, coûts, les conséquences dramatiques de l’alcool….

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Japon: un saké … sinon rien … ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.