Catégories
Culture Sport et loisirs Destination Moyen-Orient

Qatar: le ballon rond et l’art, sont-ils des langages universels?

Rien n’arrête le Qatar dans sa course à la visibilité lors de la prochaine Coupe du Monde. Visiblement, l’art comme « langage universel » ne pouvait pas manquer au rendez-vous et, dans l’un des Etats plus riches de la planète, on a de quoi se payer du beau, et surtout du très cher, avec les œuvres des artistes plus quottés du moment.

Ainsi, outre la rangée des fœtus géants créés par Damien Hirst pour un hôpital de Doha qui avait suscité la controverse au Moyen-Orient (https://qm.org.qa/en/visit/public-art/damien-hirst-the-miraculous-journey/), ou le mammifère marin recrée par Jeff Koons dans l’acier inoxydable poli caractéristique de ses sculptures, seront exposés la fameuse araignée géante de Louise Bourgeois ou encore le jardin des jonquilles de l’artiste japonaise Yayoi Kusama.

Selon la princesse Sheikha Al Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al Thani, présidente de Qatar Museums, un réseau qui concentre l’offre des institutions culturelles et des sites patrimoniaux: « l’art public est l’une de nos manifestations les plus importantes d’échange culturel, car nous présentons des œuvres d’artistes de toutes nationalités et de tous horizons », annonçant également qu’une quarantaine de pièces se sont ajoutées à ce rendez-vous planétaire aux quelque soixante-dix déjà exposées.

L’idée d’exposer de l’art dans les espaces publics est sans doute une très belle initiative, visant à encourager le dialogue entre les différentes cultures, celle d’accueil -un état musulman du Golfe- et celles des invités. Il ne nous reste qu’à espérer, dans ce pays ultra-surveillé, que cela servira à tempérer le fanatisme sans contrôle des hooligans et les éternels problèmes de violence et d’ordre public entre supporteurs…

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.