3 mars, 2024
spot_img

Tozeur: pour le retour du tourisme oasien et saharien

A l’instar de Marrakech au Maroc, Tozeur dénommée la perle du Sud en Tunisie, compte de sérieux atouts pour devancer en termes d’accueil et de richesse de produit, toutes les villes touristiques du pays. Malheureusement l’irrégularité, voire la fermeture totale de son aéroport au trafic international l’a privé les dix dernières années de centaines de milliers de visiteurs en provenance du marché français.

Pour une liaison Paris – Tozeur

Les derniers échos font état d’une mobilisation tout azimute en Tunisie pour rétablir le trafic international direct avec Tozeur et en premier lieu avec Paris et d’autres grandes villes françaises.


D’importants travaux pour un cout de l’ordre de 15 millions d’euros ont été ainsi réalisés. L’aéroport Tozeur-Nefta a été fermé entre mars 2021 et fin avril 2022, pour des travaux qui ont porté en particulier sur le réaménagement et l’amélioration de l’infrastructure de base de l’aéroport, ainsi que la rénovation du système d’éclairage et de balisage aérien.

L’aéroport a alors vu le retour des vols intérieurs, essentiellement des liaisons avec Tunis, depuis fin avril 2022 mais peine à ce jour à retrouver son trafic international.

Mobilisation

Une grande mobilisation regroupant l’administration tunisienne à différents niveaux dont le Ministère du Tourisme, les professionnels du secteur à travers les fédérations et des personnalités du monde du voyage œuvre pour le retour dès cet automne du trafic international vers Tozeur. L’Etat tunisien n’exclut pas de mettre en place un mécanisme de soutien financier pour encourager les compagnies aériennes à établir des liaisons internationales régulières. L’idée a été émise mais rien n’a été encore officiellement acté côté tunisien. Il est aussi question de reconduire les exonérations de certaines taxes aéroportuaires. Un décret est attendu dans ce sens à Tunis.

Des annonces seront probablement faites à ce sujet par l’administration tunisienne lors du salon IFTM Top Resa à partir de mardi prochain 20 septembre.

Le fort potentiel de cette région magnifique

Les perspectives restent prometteuses pour le tourisme tunisien eu égard au fort potentiel que présente la région du Djérid et son intérêt pour l’économie tunisienne. En effet, avec une saison allant de l’automne au printemps, le produit oasien et saharien offre une continuité à la haute saison balnéaire. Un produit culturel riche en potentiel de découvertes toutes aussi fascinantes les unes que les autres.

Les oasis de Tozeur et Nefta, les Oasis de Montagne de Tamerza, le chott El Djérid, le Grand Erg Oriental avec le Sahara ce plus vaste désert de sable du monde, les Ksours et les habitations troglodytes… le tout situé à quelques dizaines de kilomètres de la côte et possible à combiner avec Djerba et ses atouts touristiques offrant la mer, le farniente, le golf, ou le bien-être et la thalasso.

Hakim TOUNSI – Authentique International et la rédaction de MisterTravel

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour