Catégories
Agences Opinion Expériences Technologie

NDC? Même pas peur !

Les derniers articles publiés dans ces colonnes font souvent couler de l’encre, parfois des larmes, mais aussi un nouveau fluide revigorant dans les veines de certains. NDC n’est donc pas le gros mot du moment, mais bel et bien l’accès à un avenir bien plus rémunérateur et agile pour ceux qui se sont déjà mis en ordre de marche.

Ne croyez pas là aussi que le sujet n’est à l’avantage que des gros et puissants, les petits et discrets, sont souvent bien plus ouverts d’esprit pour se réinventer et pour comprendre que « seul le ciel t’aidera » n’est pas la solution pour exister au cœur de cette révolution technologique.

Avec la verve qu’on lui connait Adriana Minchella, l’énergique Présidente du Cediv, n’est pas en reste sur ces sujets…A tout malheur utile, la période de la pandémie, fut un temps d’hyperactivités au sein du réseau pour avancer sur ces sujets brûlants.

Pour preuve, CEDIV’AIR c’est la plateforme CMS, customisée pour les adhérents du réseau, qui aujourd’hui les mette en très bonne place dans la course à la compétitivité. En un coup d’œil, ce moteur de recherche XXL permet de couvrir l’ensemble de l’offre tarifaire d’un vol (tarif public, tarif To, tarif NDC…), mais aussi les conditions d’application de chaque tarif, la date d’émission, si les bagages sont inclus, les services additionnels possibles…Bref, tout ce qu’il est indispensable de savoir pour bien vendre, et cela, sur un seul et unique environnement.

Ce travail de fourmi que le Cediv a opéré, sur ce sujet est le fruit d’une expérience collaborative avec certaines adhérentes afin de ne négliger aucune des composantes et veiller à également faire que toutes les remontées et notamment comptables soient opérationnelles.

Aujourd’hui, je cite Adriana Minchella, « le plus difficile n’est pas tant l’outil, mais la remontée de ces nouvelles offres tarifaires par les compagnies. »

Côté usager, j’ai eu la pétillante Marine DUROT, Directrice de l’agence Annecy Travel (CEDIV), qui est le parfait exemple de ce que l’avenir a de réjouissant pour ceux qui considèrent que NDC est une véritable arme à la compétitivité.

Cette ancienne d’Air Inter (et oui pourtant, elle fait toute jeune au téléphone) croit fermement et notamment pour des indépendants, que la fin de l’hégémonie des GDS est une fabuleuse avancée. On peut toujours tout regretter le billet papier, la vie avant internet, un mode de lecture cryptée…

Mais alors comment survivre ?

D’ailleurs de ce fait la question n’est même plus de savoir est ce que la meilleure offre vient de NDC, d’un tarif publié ou d’un tarif TO, l’objectif ULTIME, être compétitif et améliorer sa marge !

Autre sujet non négligeable pour cette cumularde de fonction qui dispense également des cours à des BTS Tourisme, avec les agrégateurs NDC plus besoin d’avoir des experts GDS, en matière de recrutement plus que tendu ces temps-ci, voilà une obligation que l’on peut maintenant balayer par un usage très nettement simplifié.

D’un mot, elle résume la profession, nous sommes des « Phoenix », on se relève de tout, donc NDC même pas peur !

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *