25 mai, 2024
spot_img

EDV : Les Français sont moins nombreux à partir en vacances


En 2022, les opérateurs de voyages (agences physiques et en ligne, tour-opérateurs…) ont réalisé un chiffre d’affaires équivalent à celui de 2019 alors que le nombre de vacanciers utilisant leur intermédiaire a chuté de 16%.

HIVER 2023
Cette tendance s’accentue pour les réservations relatives à l’hiver 2023 : le chiffre d’affaires est en très léger retrait (-2%) et le nombre de dossiers recule de 30%.

JP MAS

Pour Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage : « les Français qui prennent des vacances dépensent plus, pour au moins trois raisons :
l’augmentation des prix, en particulier ceux du transport aérien ;
Le « revenge travel » : après deux années d’entraves aux déplacements, on se lâche.
Le léger allongement de la durée des séjours.

En revanche une partie de la population qui accédait aux vacances procède à des arbitrages en faveur du pouvoir d’achat, au détriment des vacances. »

A part l’excellente performance de la République Dominicaine et le retour en grâce de l’Egypte cet hiver, il n’y a pas de nouveautés en matière de destinations : Espagne, France métropolitaine et Grèce se partagent le podium 2022, alors que la France, l’Espagne, la République Dominicaine, l’Egypte et le Maroc forment le « top five » de l’hiver.

On note cependant que les destinations moyen-courrier ont le vent en poupe : + 13% en chiffre d’affaires en 2022 et + 26% cet hiver. Ainsi la part des dossiers moyen-courrier est passée de 58% en 2019 à 64% en 2022 et de 33% lors de l’hiver 2019 à 41% cet hiver. Cela peut s’expliquer par les mauvaises performances des destinations d’Asie et par le fait que les pays situés à moins de cinq heures d’avion permettent un retour précipité au cas de problème de santé.

La progression des destinations moyen-courrier s’est effectuée, en 2022, au détriment des destinations long-courrier qui passent de 24% à 19% des dossiers ; et de la France, cet hiver, qui ne représente plus que 19% des dossiers, contre 25% lors de l’hiver 2019. Peut-être en raison du faible enneigement qui n’a pas incité à réserver des vacances à la montagne.

Télécharger l’observatoire des Vacances

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour